Comité ados d’octobre 2017

IMG_3235

Des envies de lecture pour les vacances mais vous ne savez pas quel(s) roman(s) choisir, le compte rendu du dernier comité ados vous aidera à trouver votre bonheur 🙂

Elisa (14 ans) avait emprunté GRUPP d’Yves Grevet aux éditions Syros malgré une quatrième de couverture qui « ne donne pas envie ». Ce roman d’anticipation construit en deux parties, se déroule dans un monde ultra-contrôlé et sécurisé. Chaque personne porte un implant qui permet de rester en bonne santé  et de vivre longtemps. Mais ces implants sont surtout un moyen de surveiller la population. Scott 17 ans appartient au GRUPP un mouvement contestataire. Le jour où il se fait arrêter,  sa famille est bouleversée et son jeune frère Stan va chercher à comprendre et à enquêter sur le système Longlife et le GRUPP. Elisa a aimé ce roman à l’intrigue bien ficelée qui se lit vite et qui change selon elle des autres romans d’Yves Grevet.

Baptiste (17 ans) a adoré Les optimistes meurent en premier de Susin Nielsen chez Hélium. Pétula est une ado qui a développé des tocs depuis le décès de sa petite sœur dont elle se sent responsable. Rongée par la culpabilité, elle participe au Art Thérapie de son lycée et y fait la connaissance de Jacob « l’homme bionique » qui va l’aider à surmonter son deuil. Pour Baptiste ce roman drôle (et oui, malgré le sujet difficile, il y a pas mal d’humour, notamment certains passages avec des chats!) véhicule et explique de manière très juste les sentiments des personnages.

Anne-Laure nous a présenté Heartbreakers d’Ali Novak chez Bayard jeunesse. Stella et Drew décide d’obtenir, pour l’anniversaire de leur sœur atteinte d’un cancer, un autographe des membres du groupe Heartbreakers dont elle est fan. A la séance de dédicace, Stella rencontre Oliver le chanteur du groupe et une amitié amoureuse se tisse. Habituée à lire des histoires sentimentales, Anne-Laure n’a rien trouvé d’original à ce roman: une fin attendue et aucune surprise. Néanmoins la relation entre les triplés est attachante.

Sélen (14 ans) a lu avec intérêt Colorado train de Thibault Vermot chez Sarbacane. L’histoire se déroule juste après la seconde guerre mondiale à Durango une petite ville d’Amérique où on suit 5 amis. Leur été va alors basculer dans l’horreur lorsqu’un enfant de la ville disparaît et est retrouvé mort à moitié dévoré. Sélen a trouvé intéressant de découvrir le point de vue et l’histoire du « méchant ». De plus l’ambiance tendue (parfois « glauque ») et un suspens crescendo ont tenu en haleine notre lecteur.

Les ados ont fait le parallèle et relever les points communs entre Colorado train et la série Stranger Things. Et ils ont poursuivi leur discussion sur les films d’horreur Ça  et Annabelle.

Arthur (15 ans) a commencé ReMade d’Alex Scarrow aux éditions Casterman. Aussi il a pu nous donner un avant goût de ce roman post-apocalyptique qui fait froid dans le dos. Un début prometteur pour ce roman dans lequel un virus intelligent se propage et décime la population. Plus d’infos au prochain comité!

Vincent nous a raconté la légende de l’Ankou avec Les ombres de Kerohan de N. M. Zimmermann à l’école des loisirs. Viola et Sebastian sont envoyés en Bretagne chez leur oncle qui vit dans un grand manoir. Mais dès leur arrivée, des événements inquiétants s’y passent. Notre lecteur a apprécié l’atmosphère  étrange qui se dégage du roman.

Diane (12 ans) et Elisa (14 ans) sont revenues sur les séries Oksa Pollock et Tugdual d’A. Plichota et de C. Wolf éditions Pkj. Oksa Pollock est une série accrocheuse avec une héroïne dynamique mais qui « fait trop pensé à Harry Potter ». Aussi Elisa préfère la série Tugdual  (spin-off d’Oksa Pollock) dont l’intrigue est plus sombre et plus intéressante.

 

Bonnes découvertes et bonnes lectures,

à bientôt pour le prochain comité,

 

L’équipe jeunesse

 

Publicités

Comité ados de septembre 2017

Samedi dernier avait lieu la rentrée du comité de lecture ados. Une fois de plus ce comité affiche plus que complet : 11 lecteurs âgés entre 12 et 17 ans se retrouveront tous les mois pour partager avec vous leurs dernières lectures (nouveautés uniquement).

Nous avons bien conscience de l’engouement suscité par ce club de lecture. Nous en sommes à la fois très heureuses et navrées de ne pouvoir accueillir plus de monde. Face à ce succès et à la longue liste d’attente que nous avons,  nous sommes en réflexion pour trouver une alternative pour l’année prochaine et satisfaire ainsi l’ensemble de nos lecteurs.

En attendant, je vous propose de découvrir les membres du comité de lecture 2017/2018. Allez souriez vous êtes pris en photo 😉

IMG_3166

  • Camille 13 ans
  • Mina  13 ans
  • Mattéo  14 ans
  • Elisa  14 ans
  • Arthur  15 ans
  • Sélen 14 ans
  • Baptiste  17 ans
  • Hugo 15 ans
  • Diane 12 ans
  • Vincent  13 ans
  • Anne-Laure 17 ans

IMG_3169

 

Pour ce premier comité, Elisa (14 ans)  s’est lancée dans la présentation du roman « Lottogirl » de Georgia Blain aux éditions Casterman. Un roman d’anticipation dans lequel la population est divisée en deux classes: les riches et les pauvres.  Les riches ne manquent de rien tandis que les pauvres vivent dans des bidonvilles. Tous les 7 ans, un tirage au sort offre la possibilité à 3 familles défavorisées d’avoir un enfant doué génétiquement et d’accéder à la même éducation qu’un enfant de la haute société. Elisa a aimé ce roman  qui amène à réfléchir et y verrait bien une suite. Hélas l’auteure est décédée entre temps, ce roman restera un one shot.

Mina (13 ans) a d’abord entamé le roman « Marie et Bronia, le pacte des sœurs » de Natacha Henry aux éditions Albin Michel, mais elle s’est vite arrêtée, se rendant compte que le roman portait sur l’histoire Marie Curry, qu’elle connaissait déjà. Pour autant, si vous souhaitez en savoir plus sur ce roman n’hésitez pas à lire notre coup de cœur : Marie et Bronia le pacte des sœurs. Puis elle a poursuivi par le dernier roman d’Anne-Laure Bondoux « L’aube sera grandiose » aux éditions Gallimard jeunesse, qu’elle a dévoré (et nous aussi 🙂 ) . Titania emmène sa fille, Nine, 16 ans, dans une cabane au bord d’un lac et lui révèle au fil de la nuit les secrets enfouis de leur famille. Mina s’est laissée surprendre par ce roman. Le découpage de l’histoire en une nuit et les dessins qui jalonnent ce roman lui confèrent une ambiance particulière. Coup de cœur.

Camille (13 ans) a abandonné au bout du 1er chapitre le roman « Comment je suis devenu Malcom X » de Kekla Magoon et Ilyasah  Shabazz aux éditions Bayard. En cause, l’action décousue au démarrage de l’histoire. C’est avec le prochain roman de Fabrice Colin « Kayren » aux éditions Playbac qu’il a poursuivi. Un roman d’action, dans lequel une jeune fille  voit débarquer son frère blessé et lui demande de tuer un homme avant le lendemain à minuit, sans cela c’est lui qui sera tué. Malgré une action un peu longue à se mettre en place et des moments un peu confus, Camille  s’est laissé emporter par l’histoire.

Pour clore , Mattéo (14 ans), n’a pas eu de chance avec sa première lecture pour ce comité :  » Gary Cook » de Romain Quirot et Antoine Jaunin aux éditions Nathan. Il lui est complètement tombé des mains.  Chaque année, d’immenses navettes surgissent de la mer pour fuir dans l’espace. Des navettes auxquelles les oubliés n’ont pas accès. Gary apprend que l’équipage vainqueur de la course fantôme gagnera sa place à bord de l’une d’elle.  Mattéo, notre lecteur, n’a pas accroché à l’écriture et surtout aux personnages qu’il a trouvé « bizarres  » dans leurs échanges.

C’est tout pour ce premier comité, rendez-vous le mois prochain pour toujours de lectures! 🙂

 

L’équipe jeunesse

 

Laissez-vous guider par notre comité ados pour vos lectures d’été

Vous êtes toujours aussi nombreux à suivre les chroniques du comité ados et nous vous en remercions. Si bien que nous vous proposons de découvrir les romans qu’ils vous conseillent d’emporter dans vos valises. Ce sont leurs coups de cœur de ses 6 derniers mois:

 

IMG_2977

 

Si vous êtes lecteurs de romans fantastiques et/ou d’anticipation:

Baptiste (16 ans) : Diabolic D’S.J Kincaid aux éditions Bayard 17€90

Diane  (12 ans)  : Rebelle du désert d’Alwyn Hamilton aux éditions Pocket Jeunesse 17€90

Mina (13 ans) : Caraval de Stéphanie Garber aux éditions Bayard Jeunesse 17€90

Hugo (15 ans) : Les vigilantes de Fabien Clavel aux éditions Rageot 14€90

Camille (13 ans) : The Ones de Daniel Sweren-Becker aux éditions Hugo Roman 17€

 

Si vous aimez les romans policiers/thrillers:

Sélen (14 ans)  : The cruelty d’S. Bergström aux éditions Hachette 18€

Arthur (14 ans)  : Phobie de Sarah Cohen-Scali aux éditions Gulfstream 18€

 

Pour des récits de vie avec des héroïnes fortes:

Marianne : (18 ans) Positive de Paige Rowld aux éditions Hachette 17 €

Yann : (15 ans) Ma mère en vigilance orange, d’Eric Sanvoisin aux éditions de La Joie de Lire 14€50

 

Pour des histoires entre amour et amitié :

Elisa  :(14 ans) Emmy et Oliver de Robin Benway aux éditions Nathan 15€95

 

Retrouvez les différentes chroniques de ces livres dans la catégorie « Comité lecture ados »

 

 

Anne-Rozenn et Linda

 

 

Comité ados du 17 juin

Samedi dernier avait lieu le dernier comité lecture de l’année scolaire. A cette occasion, la séance se déroulait au café le « Comptoir » autour d’un chocolat, d’un jus d’orange et de délicieuses tartines de pain.

On peut lire sur les visages la joie du samedi matin  😉

IMG_2960

 

IMG_2968

 

Marianne (18 ans) a lancé la matinée (comme d’habitude 🙂 ) par sa lecture I am a princess X de Cherie Priest aux éditions Bayard. Libby découvre des affiches de Princess X placardées dans la ville, un personnage qu’elle avait inventé avec Libby, sa meilleure amie décédée 3 ans plutôt. Une enquête alternant avec des passages BD qui a plu à Marianne malgré une fin évidente.  J’ai avalé un arc-en-ciel d’Erwan Ji aux éditions Nathan, un roman sur la thématique de l’homosexualité avec une jeune blogueuse vivant depuis 3 ans aux Etats-Unis. Une lecture agréable qui convient bien à un lectorat lycéen selon Marianne.

Le flop de ce comité (à ma grande déception, moi qui avait adoré) « Sanglant hiver » d’Hildur Knútsdóttir aux éditions Thierry Magnier.  Arthur (14 ans)  et Diane (12 ans) avaient absolument voulu le lire, et ont été déçus. Arthur a abandonné le roman au bout de 20 pages : trop de personnages et difficulté à assimiler les prénoms islandais et Diane n’a pas du tout été impressionnée par l’ambiance horrifique.

Sur les 2 romans lus par Camille (13 ans), il a particulièrement aimé « Les puissants » de Vic James aux éditions Nathan. Dans une Angleterre gouvernée par une poignée d’Aristocrates, chacun doit donner 10 ans de sa vie en esclavage. L’action démarre rapidement et ne faiblit pas tout du long contrairement à Sky Mundy de Laura Martin aux éditions Michel Lafon, qui met trop de temps à démarrer et est à l’opposé de l’effet suscité par la couverture de ce roman.

De longues nuits d’été d’Aharon Appelfed  à L’Ecole des Loisirs narre la rencontre entre un jeune garçon Janek et un vieil homme, Sergueï,  en Ukraine pendant la seconde guerre mondiale. Un roman d’apprentissage  qui n’a pas sur capter l’attention de Mina (13 ans), peu intéressée par le roman historique. Avec L’homme de la grue, d’Eric Sanvoisin aux éditions Slalom, Mina a été touchée par l’histoire vraie de cet homme défendant son droit de voir ses enfants. Un roman juste et réaliste sur un sujet dont elle avait déjà entendu parler mais pas de cette manière. Un roman se lisant d’une traite.

Baptiste (16 ans) a été enchanté par sa lecture The sun is also a star de Nicola Yoon aux éditions Bayard. Une double narration alternant entre Daniel, un garçon rêveur et Natacha une jeune fille très terre à terre, immigrée et contrainte de repartir dans son pays. Il  adoré la rencontre entre ses 2 personnages aux profils opposés, les jeux de contradictions entre eux.

Elisa (14 ans), après avoir lu le tome 1 du Power Club d’Alain Gagnol aux éditions Syros, une histoire de super-héros des temps modernes, a poursuivi avec le tome 2 avec toujours autant de plaisir.

Sélen (13 ans) à été légèrement déçu par L’été de Summerlost d’Ally Condie aux éditions Gallimard jeunesse.  Il n’a pas retrouvé dans sa lecture le côté polar décrit dans la 4ème couverture du roman. Malgré tout le roman reste agréable et estival, Cedar et Léo travaillent au festival de théâtre de « Summerlost » pendant les vacances d’été et seront amenés à enquêter sur une actrice disparue.

Yann (15 ans) a eu deux lectures radicalement opposées. La première « Ali bla bla » de Benoît Perroud aux éditions Didier jeunesse, s’est révélée être un roman joyeux tourné sur le conte. Ahmed usurpe l’identité de son frère pour devenir le riche hériter d’un marchand. Avec « Ma mère en vigilance orange » d’Eric Sanvoisin aux éditions La joie de Lire, Yann a été au départ « très choqué » par la situation : Face au père qui a baissé les bras et les a abandonné, Louise, une adolescente,  est contrainte de s’occuper de son petit frère et de sa mère malade. Il a été scandalisé par l’attitude du père et du rôle que doit tenir cette jeune fille. Très sensible à cette histoire car elle peut-être réelle, ce roman est un coup de poing/coup de cœur pour lui.

Ainsi s’achève l’année 2016-2017. Marianne et Yann quittent le comité pour des raisons scolaires, nous les remercions chaleureusement pour  leur participation. Marianne a été une vraie grande sœur et un élément moteur pour l’ensemble du groupe, elle manquera beaucoup. Nous leur souhaitons une bonne continuation et de belles lectures.

Un grand merci également à Camille et Mina pour les délicieux financiers, car ce n’est pas souvent qu’en jeunesse nous recevons des douceurs….

 

IMG_2962

 

 

Anne-Rozenn et Linda

Comité ados du 13 mai

IMG_2820

 

Hugo (15 ans) a adoré Flora Banks d’Emily Barr chez Casterman. Il a suivi Flora 17 ans, dont la mémoire s’efface au bout de deux heures, dans un voyage qui la mène jusqu’en Norvège pour retrouver Drake. En effet pour la première fois elle a souvenir, celui d’avoir échangé un baiser avec ce garçon! Les fausses pistes et les retournements de situation ont tenu Hugo en haleine. Un roman avec une héroïne volontaire!

Sélen (14 ans) a plongé avec Cruelty de Scott Bergstrom chez Hachette dans un roman d’action et d’espionnage efficace. Gwendoline Bloom part à la recherche de son père qui a disparu sans laisser de trace. Un thriller bien ficelé!

 

Elisa (14 ans) a suivi deux sœurs qui prennent la fuite dans  Traquées de Sandrine Beau chez Alice (coll. Deuzio). Mais par qui sont-elles traquées? Les indices  distillés au fur et à mesure de l’histoire ont su retenir l’attention de notre lectrice. Avec Stabat Murder de Sylvie Allouche chez Syros autre roman policier, Elisa a aimé la construction de l’histoire et l’alternance de point de vue entre la séquestration de jeunes musiciens et l’enquête policière. L’auteur brouille les pistes jusqu’au dernier chapitre!

Diane (12 ans) s’est confrontée aux Cauchemars de J. Segel et K. Miller chez Bayard. Charlie est persuadé que sa belle-mère est une sorcière et chaque nuit il est hanté par des cauchemars dont il va ne va plus sortir. Pour les amateurs de frissons.  Diane a continué avec Apprentie sorcière de James Nicol chez Gallimard jeunesse.   Aryanwyn, apprentie sorcière gaffeuse, doit combattre des esprits maléfiques. Un roman de fantaisie et de magie qui a charmé notre lectrice (avec un coup de cœur pour le lièvre-lune qu’elle a trouvé « tout mignon » 🙂 )

 

Baptiste (16 ans) a eu un coup de cœur pour Diabolic de S.J. Kincaid chez Bayard. Voici sa critique!

« C’est l’histoire de Némésis qui est une diabolic. Un diabolic est un humain génétiquement modifié dépourvu de sentiments et est conçu pour protéger une personne à qui elle est chimiquement liée.
Cette histoire se passe dans un futur lointain  (pas d’année précise ou d’époque. ..) et se situe sur des vaisseaux géants . Le vaisseaux sur lequel cela se passe est le valor novus ou la famille royale vit : les Domitriens.
Némésis est issue de la famille des Empyreé une familles qui s’oppose aux idéologies des Grandiloquins  (surnoms des décadents et servant de l’empire Domitriens ), qui soutient la reprise de l’enseignement de la science et du savoir abandonné depuis des siècles.
La Grandiloquie s’oppose à l’excédent qui sont les humains vivant sur terre(dans l’histoire, ce ne sont pas des terriens mais des luminas du peuple de luminar ).
Némésis est liée à Sidonia Empyreé, la fille du sénateur von Empyreé . Le jour où le chrysanthème convoque Sidonia à rejoindre la cour du valor novus, le sénateur et sa matriarche décide d’envoyer Némésis à la place en tant que Sidonia. Et c’est à ce moment là que tout se complique car : comment une diabolic qui est destiné à protéger son maître quitte à en mourir qui ne peut ressentir d’émotion peut se mettre dans la peau d’une humaine et se confronter à la terreur qu’inspire l’empereur ?

J’ai adoré le contraste entre le langage soutenu de la royauté d’antan avec le future qui se situe dans l’espace . J’ai trouvé ce livre d’un genre nouveau car pendant un an à peu près on a eu des livre comme memoris, le labyrinthe ou black bird et j’en passe qui avaient un héros qui était amnésique de départ. .. or la , notre héros ne doit pas se redecouvrir mais se découvrir car elle ne connaît pas les sentiments et les sensations que l’homme ressent dans diverses situations.
On peut même en conclure que ce livre vient nous poser la question suivante : savons nous vraiment ce qui fait de nous des hommes ?

Je pense même que si ce livre à l’honneur de sortir en film , il aura mon oeil critique sur le dos ! ^^ Cependant je me contenterais bien de mettre un macaron plus gros que celui des autres sur DIABOLIC, protéger ou mourir. .. »

Baptiste vient de lire aussi les 2 premiers tomes de la série Ewilan de Pierre Bottero (édition Rageot). Nos lecteurs ont pu discuter du roman et de l’adaptation BD.

Arthur (14 ans) « a grave bien aimé » Porteurs: Matt de C. Kueva chez Thierry Magnier. Dans un monde futuriste dévasté par une catastrophe nucléaire, les Hommes naissent hermaphrodites et doivent choisir à 16 ans s’ils veulent devenir un homme ou une femme. Matt, Gaëlle et Flo vont devoir choisir. Le premier volet d’une trilogie sans tabou destiné aux grands ados!

Yann (14 ans) a embarqué à bord de la navette de Star trip d’Eric Senabre chez Didier jeunesse. Pour faire plaisir à son petit frère Sam privé de vacances d’été, May décide de construire une réplique de la navette de sa série préférée « Star trip ». Un roman plaisant et drôle mais dont la fin l’a un peu déconcerté.

La navette sur la couverture du roman évoquait pour les ados Star Wars (cela a dévié vers Alien!), alors que pour moi c’était plutôt Star Trek et Retour vers le futur!

Venez vite découvrir tous ces romans en librairie 🙂

Et à bientôt pour le dernier comité de l’année 2016-2017!

L’équipe jeunesse

 

Comité lecture ados d’avril 2017

Vous attendez avec impatience l’avis de nos ados sur leurs dernières lectures? Allez, hop, c’est par ici que ça se passe!

IMG_2739

Nous commençons par Baptiste (16 ans), qui est revenu sur sa lecture  » La maison des reflets » de Camille Brissot aux éditions Syros. Daniel a toujours vécu dans une Maison de départ, ces habitations qui depuis 2022 ressuscitent les morts grâce à des reflets en quatre dimensions. Son meilleur ami est un reflet et il ne connaît rien d’autre que ces 4 murs jusqu’à ce que son père lui demande de créer un environnement de fête foraine. Amené à sortir de la maison, il fera la rencontre de Violette, une première amie réelle. Baptiste a trouvé que le 1er tiers du roman tirait un peu en longueur et que l’ensemble manquait de densité. Le récit porte pour lui, trop d’importance sur l’échange de courrier entre Violette et Daniel et, regrette que l’idée « la maison des reflets » ne soit pas plus exploité. Peut-être que le roman conviendrait-il mieux à un lectorat plus jeune que lui, à partir de 12 ans.

Baptiste a ensuite évoqué une seconde lecture personnelle  « Le noir est ma couleur, le piège T5 » d’Olivier Gay aux éditions Rageot. L’occasion de revenir sur la série. Dans le premier tome, Alexandre la brut du lycée, fait la rencontre de Manon, qui cache une double vie : celle d’une ado ordinaire et celle d’être issue d’une famille de mages blancs. Lors d’une confrontation, elle se fait battre par un mage noir et détient depuis la puissance des 2 clans. Un langage ado, moderne, une action qui ne s’essouffle pas, et c’est un cinquième tome qui tient toutes ses promesses!

Diane (12 ans) avait emprunté « Le sorcières du clan du Nord, le sortilège de minuit » d’Irena Brignull aux éditions Gallimard Jeunesse. Poppy après avoir été renvoyée de nombreux lycées, intègre son nouvel établissement scolaire et fait la rencontre de Clarée, qui a du mal à se faire accepter par sa communauté secrète de sorcières. Elle deviennent vite inséparables. Mais le doute s’installe, Poppy découvre qu’elle provoque des phénomènes étranges, serait-elle une sorcière? Ce roman n’a pas emballé Diane.  Non pas qu’il soit mauvais, mais elle l’avait emprunté pensant se retrouver dans un univers complètement fantastique : avec  des mondes parallèles, des portails,… Le roman reste trop ancré dans la réalité par rapport à ses habitudes de lectures.

Elisa (13 ans) a lu « Emmy et Oliver » de Robyn Benwey aux éditions Nathan (à paraître le 13 avril). 10 ans après son enlèvement, Oliver, 17 ans est de retour. Emmy , sa meilleure amie d’enfance ne l’a jamais oublié. Que reste-t-il aujourd’hui de leur amitié après une si longue absence? Elisa a bien aimé cette histoire mêle des sentiments emmêlés au mystère de l’enlèvement d’Oliver.

Camille (13 ans) a débuté ses lectures par « Lucky Losers » de Laurent Malot aux éditions Albin Michel dont l’action se passe à Douarnenez. Sean, 17 ans, débarque en Bretagne suite à la séparation de ses parents, et intègre son nouvel établissement scolaire. Alors que des « fils à papa » l’humilient ouvertement, il décide avec ses copains de leur lancer un défi sportif. Une querelle d’ados qui se transforme en lutte des classes au sein de la ville qui souffre de différents plans sociaux. Camille pense que ce roman s’adresse à un lectorat un peu plus âgé. Il  sent le décalage entre lui et cet ado de 17 ans et, avoue trouver compliqué les notions  de « plans sociaux » et « luttes des classes ».

Camille a poursuivi par « Power Club » d’Alain Gagnol aux éditions Syros… et là coup de cœur! 2038, Anna, 17 ans, se voit offrir par ses parents, richissime, un bon d’adhésion au PowerClub. Une fois les boosters inoculés, et les tests passés, elle deviendra une Superhéroïne! Seulement, au moment de son intégration, un superhéros meurt de causes mystérieuses. Le « Powerclub » n’est sans pas aussi net qu’il n’y paraît. Un roman avec « un vrai superhéros, enfin! », avis positif partagé par Elisa, qui a également lu ce roman.  Un roman tout en action, dans lequel il a apprécié le retournement de situation de l’héroïne, qui au départ est en admiration devant ce club et voit son opinion évoluer.

Autre grand coup cœur « Les cinq éléments, la tablette d’émeraude » de Dan Jolley aux éditions Slalom, lu par Arthur (14 ans). Gabe vit sous les règles imposées par son oncle, déménagements réguliers, couvre-feux,… Lorsque celui-ci disparait, il découvre une tablette d’émeraude, le propulsant lui est ses amis dans un monde parallèle. Un roman qui enchaîne les actions, l’alternance entre fantastique et monde réel est également réussi. L’ensemble est bien dosé, pour une lecture accessible  et captivante.

Rendez-vous mi-mai pour de nouvelles lectures! 🙂

L’équipe jeunesse du Grenier

 

Comité lecture ados de mars 2017

IMG_2729

Samedi 11 mars plusieurs de nos ados étaient présents pour présenter leurs lectures et en voici tout de suite le compte rendu!

     Sélen (13 ans) avait lu « Sherlock, Lupin et Moi: le mystère de la dame en noir » de Baccalario et Gatti chez Albin Michel jeunesse. Cette enquête menée par 2 grands détectives à St Malo a laissé de marbre notre lecteur qui a trouvé l’intrigue « moyenne ».

     Hugo (14 ans) a eu un gros coup de cœur pour « Le monstrologue » de Rick Yancey chez Robert Laffont. Il a eu du mal à lâcher ce roman au suspense haletant et aux multiples retournements de situations. Une histoire d’épouvante à l’ambiance glauque ( avec quelques scènes « bien dégueulasses ») qui a plu à notre lecteur! Hugo avait aussi emprunté 2 romans qui s’adressaient à un plus jeune public « La diamanterie ou les vacances d’une fille bancale » de Laure Monloubou (illustrations de Robin) aux éditions Amaterra et « Défense d’entrer! réservé aux gars » de Caroline Héroux chez Kennes. Deux histoires drôles et légères lues par sa sœur.

     Elisa (13 ans) a suivi la quête d’identité de Tess dans « Je suis le tonnerre » d’Annabel Pitcher chez Albin Michel (collection litt’). Un roman touchant mais pas trop dramatique qui réussi à transmettre toutes les émotions qu’éprouvent l’héroïne.

     Baptiste (16 ans)  a trouvé intéressant « Celle dont j’ai toujours rêvé » de Meredith Russo chez Pocket jeunesse. Un sujet d’actualité qui montre toutes les difficultés rencontrées par une adolescente transsexuelle. Ce roman s’inspire de la vie et du parcours de l’auteur.

     Diane (12 ans) a apprécié l’univers de « Marquer les ombres » de Veronica Roth chez Nathan, qui mêle fantasy et anticipation.

Nous vous donnons rendez-vous en avril pour de nouvelles lectures!

L’équipe jeunesse