Les lectures d’été conseillées par notre comité de lecture

Quels livres emporterez-vous dans vos valises cet été? Laissez-vous guider par notre comité de lecture ados.

 

Pour une échappée dans des mondes fantastiques avec de nombreux rebondissments laissez vous tenter par:

CVT_Le-trone-des-etoiles_9159

Le Trône des étoiles de Rhoda Bellez aux éditions Nathan (17€95) conseillé par Camille (14 ans).

 

Pour un univers fantastique, mêlé d’étrange et d’enquête, optez pour :

sans-titre

Jackaby de William Ritter aux éditions Bayard  (14€90) conseillé par Diane (13 ans)

 

Si vous souhaitez frissonner et que les poupées ne vous effraient pas au point de ne plus fermer l’œil de la nuit, plongez dans :

9782745983992

Emmurées d’Alex Bell aux éditions Milan à (15€90) conseillé par Mattéo (15 ans)

 

Pour une lecture pleine de suspense, addictive entre « Pretty little liars » et « Gossig Girl », laissez vous surprendre par :

9782092575215

Qui ment? de Karen M.McManus aux éditions Nathan (17€95) conseillé par Elisa (15 ans)

 

Pour du roman noir entre frisson, enquête, Histoire et retournement de situation  laissez vous happer par :

9782211233934

 

La noirceur des couleurs de Martin Blasco aux éditions de L’Ecole des Loisirs (15€50) conseillé par Vincent (13 ans)

 

Vibrez au cœur de mai 68 et avec 3 jeunes filles en quête d’émancipation :

product_9782075089159_244x0

Trois filles en colère d’Isabelle Pandazopoulos aux éditions Gallimard Jeunesse (13€50) conseillé par Mina (14 ans)

 

Partez pour Paris, et découvrez la belle histoire d’amour d’Inès et Gabin, que les attentats du Bataclan vont venir bouleverser…

9782748524901

Paris est tout petit de Maïté Bernard aux éditions Syros (17€95) conseillé par Anne-Laure (17 ans)

 

Pour un roman mêlant humour et sensibilité mais résolument optimiste n’hésitez plus pour :

51B9JdaEM7L__SX324_BO1,204,203,200_

Les optimistes meurent en premier de Susin Nielsen aux éditions Hélium (14€90) conseillé par Baptiste (17 ans)

 

Et pour les adeptes de mangas, découvrez ce délirant manga:

assassination_classroom_1677

Assassination Classroom de Yusei Matsui aux éditions Kana (6€85) conseillé par Hugo ( 15 ans)

 

 

Retrouvez l’ensemble de cette sélection à l’espace jeunesse de notre librairie.

Bel été à vous!

 

L’équipe jeunesse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Comité de lecture juin 2018

Pour ce dernier comité de lecture de l’année, nous nous sommes retrouvés au restaurant/café « Miette » (14 Grand Rue à Dinan) pour un délicieux petit déjeuner maison avec pancakes, baguette, confitures, chocolat, jus détox…. Nous vous recommandons ce lieu chaleureusement tant pour l’accueil, leur service et toutes leurs bonnes choses à déguster! (un peu de pub bien mérité 🙂 )

sans-titre

Bien installés sur un grande tablée, un bon petit déjeuner à consommer devant nous, et nous voilà prêts pour échanger sur les dernières lectures du mois. Vous avez un petit peu de temps devant vous (parce qu’il y en a eu des lectures!) ? Alors c’est parti!

 

 

Diane (13 ans) a lancé ce comité avec « Jackaby » de William Ritter aux éditions Bayard. Abigail fait la connaissance de Jackaby qui lui offre un emploi. Détective doué de facultés de médium, il est capable de voir les phénomènes surnaturels. Abigail l’accompagne pour une première enquête sur les lieux d’un crime particulièrement sanglant. Diane a apprécié cette lecture mélangeant fantastique et policier. Le personnage émancipé d’Abigail ainsi que ce duo  d’enquêteurs a séduit notre lectrice.

Hugo (16 ans) n’a pas « accroché » au roman « La peau de mon tambour » de Marie Sellier aux éditions Thierry Magnier.  Un an dans la peau de Zoé, prise dans la tourmente, entre l’enfance et l’âge adulte . Bien que sensible à certaines scènes rudes du roman, il y a trouvé trop de longueur. L’écriture plutôt poétique l’a définitivement fait décrocher du roman. Changement d’ambiance pour sa seconde lecture « La maison abandonnée » de Joel A.Sutherland aux éditions Actes Sud Junior. 4 amis découvrent une maison abandonnée sur une île oubliée au passé étrange et terrifiant… Hugo a bien aimé l’ambiance inquiétante  créée par le décor et certaines scènes angoissantes. Cette bande d’amis fonctionne bien.  Ajoutons à cela, une bonne intrigue avec un retournement de situation final réussi. Hugo a partagé avec nous une lecture personnelle : »Le monstrologue » de Rick Yancey aux éditions Robert Laffont. Will Henry,  12 ans, est recueilli après la mort de ses parents par le docteur Pillinore Warthrop. Ce docteur pas comme les autres exerce une discipline peu commune: la monstrologie. Il étudie et chasse toutes sortes de créatures. Un pilleur de tombe leur apporte le corps d’une jeune fille mutilé par ce qui semble être un Antropophagi, une créature de cauchemar. Un roman qui a su le tenir en haleine jusqu’au bout et qu’il conseille vivement.

Baptiste (17 ans) a été déçu par « Stéréotypes » de Gilles Abier aux éditions Actes Sud Junior. Depuis la Dernière Guerre et pour éviter une nouvelle catastrophe, le trait de caractère de chaque individu est déterminé parmi neuf Types . Chacun est censé vivre en harmonie. Mais les années passants une hiérarchie s’installe. Des jeunes entre dans la résistance au nom de la liberté.  Bapstiste s’est étonné lui même de ne pas avoir apprécié ce roman qui est dans l’esprit de « the Ones » (de Daniel Sweren-Becker aux éditions Hugo Roman) ou « Divergente » ( de Veronica Roth aux éditions Nathan). Mais, avec un début qu’il a trouvé très long et certaines scènes incohérentes, il n’a pas réussi à se familiariser avec les personnages et a fini par abandonner se lecture. Baptiste est ensuite revenu sur deux lectures personnelles. « Cœurs brisés têtes coupées » de Robyn Schneider aux éditions Gallimard Jeunesse. La vie d’Ezra, 17 ans, beau, sportif et populaire bascule un soir d’été. Suite à ce drame, son année de terminale ne se passera pas comme prévu.  Relégué à la table des loosers, il y rencontre une nouvelle élève : Cassidy Thorpe… Un énorme coup de cœur pour ce roman. Il a aimé l’écriture qui mêle habilement sincérité et sarcasme rendant les personnages très vivants. Il a trouvé les personnages primaires et surtout secondaires très attachants. Il en retient même une citation : « Vivre est la chose la plus rare, la plupart des gens se contente d’exister » (Oscar Wilde). Autre lecture apprécié par notre lecteur  » La double vie de Cassiel Roadnight » de Jenny Valentine aux éditions de l’Ecole des Loisirs. Chap adosse l’identité d’un enfant porté disparu. Il intègre cette famille sans se douter des secrets qu’elle peut cacher. Baptiste s’est senti comme un lecteur omniscient, voyant tout ce qui se passe. Il a apprécié cette enquête et cette quête d’identité sans l’aspect policier pour autant.

Elisa (15 ans) avait emprunté «  7 lettres » d’Olivia Harvard aux éditions Hachette. Le meilleur ami d’Elliot est mort. Il découvre une lettre. C’est l’assassin de Colton qui l’a écrite. Un jeu de piste commence car le tueur a essaimé 6 autres lettres qui conduiront peu à peu à son identité. L’ambiance de ce roman est pesante tant par l’enquête que par le deuil, la colère et la tristesse que vivent les personnages. Elisa est mitigée sur cette lecture : une fin qui tombe comme un cheveu sur la soupe et la quête des lettres est un peu longue. Elisa a poursuivi avec « Chacun ses raisons » de James Patterson et Emily Raymond aux éditions Hachette. Théo a été viré du lycée après la publication d’une photo compromettante publiée sur les réseaux sociaux. Il est déterminé à prouver son innocence. Notre lectrice est déçu sur cette dernière lecture. La 4ème de couverture alléchante n’est pas à la hauteur du roman. Il n’y a pas autant de révélations que ce qu’annonce le résumé.

Nous continuons avec « Signé Versailles » de Lova Pourrier aux éditions Fleurus qui a été lu par Mina (14 ans) Jeanne, arrive à Versailles pour vivre chez sa cousine, elle voit son rêve de petite fille sur le point de se réaliser : celui d’entrer à la Cour, d’assister à ses fêtes fastueuses. Naïve, Jeanne découvre très vite l’envers du décor : la cour est un univers d’intrigues. Rejetée et humiliée par ces jeunes nobles dont elle espérait tant, la jeune fille décide de se venger, et se lance dans la rédaction de billets anonymes, prête à tout pour faire tomber ceux qu’elle considère désormais comme ses ennemis. Mina n’a pas du tout adhéré à ce roman avec une fin un peu facile. Elle s’est obligée à aller au bout. Elle a entamé la lecture de « Trouble vérité » de E.Lockhart aux éditions Gallimard Jeunesse. Jule fuit. La jeune fille voyage de villes en villes, dans le luxe des grands hôtels. Elle change d’identité, s’adapte à chaque situation. On remonte le temps pour découvrir qui est cette trouble héroïne. Mina est arrivé au milieu du roman. Elle nous confirme être complètement captivée par le mystère qui entoure Jule et sa meilleure amie Imogen.

Camille (14 ans)  a lu « Le trône des étoiles » de Rhoda Belleza aux éditions Nathan. Seule survivante de sa dynastie, Rhiannon échappe de justesse à une tentative d’assassinat la veille de son couronnement. Déclarée morte, elle est en réalité en fuite. Le jeune Alyosha est accusé de son meurtre.  Camille a apprécié ce roman avec beaucoup de rebondissements et d’action. Il a poursuivi avec « Une caravane en hiver » de Benoît Séverac aux éditions Syros. Arthur assiste à l’agression d’Adnan, un réfugié syrien. Une amitié va naitre entre eux qui poussera les parents d’Arthur à les aider également. Un roman qui tourne à l’espionnage que Camille a bien aimé malgré le côté « bizarre » parfois de l’histoire.

Mattéo (15 ans) s’était lancé dans « Qui ment? » de Karen M.MCManus aux éditions Nathan. Cinq adolescents sont collés. Mais Simon ne ressortira jamais vivant de cette heure de colle. Les enquêteurs en sont vite sûrs, sa mort n’est pas accidentelle. Le coupable était dans cette classe. Mattéo n’est pas allé au bout de ce roman. Il a trouvé que c’était du « déjà vu ». Pour autant il a demandé à Elisa, qui l’a lu, de spoiler la fin (mais ne comptez pas sur nous pour vous la révéler!). Et comme quoi un roman ne fait jamais l’unanimité, car Elisa a adoré ce roman. Elle aimé ce roman polyphonique où toutes les vérités finissent par être révélées, un peu à la manière de « 13 reasons why » de Jay Asher aux éditions Albin Michel. Echec également pour sa seconde lecture  » Ma chère sœur » de Alf Kjetil Walgermo aux éditions Bayard. Eli anne  se met à poster des messages sur la page Facebook de sa sœur qui vient de décéder. Mattéo n’a pas trouvé ce roman « exceptionnel » et a trouvé la forme du roman « bizarre » (composé uniquement de messages).

Vincent (13 ans) a lui aussi été déçu par sa lecture « Chroniques d’un autre monde : les marcheurs de la terre » de P.C Cast aux éditions Bayard. Le soleil a détruit les villes où règne désormais un peuple agonisant. Pour tenter de survivre, deux tribus ennemies se sont réfugiées dans la forêt. Vincent n’a pas du tout aimé ce roman. Il a trouvé l’action très lente avec  beaucoup de description . Cette aventure se passe dans le futur et pourtant il a eu l’impression de lire un roman sur des civilisations anciennes. Il l’a prêté à son cousin qui lui non plus ne pas été jusqu’au bout de ce texte.

Anne-Laure (17 ans) a terminé ce comité avec « Mock Boys » de Marie Leymarie aux éditions Syros. Raoul et Baptiste sont meilleurs amis et se sont faits la promesse de ne jamais tomber amoureux. Jusqu’au jour où une nouvelle élève intègre  l’option danse, de leur lycée, qu’ils pratiquent égalementAnne-Laure n’a pas été au bout de sa lecture. Elle a trouvé ce roman « cliché » et juste bon à « lire sur la plage ». Elle a commencé la lecture de « Rester debout » de Fabrice Colin aux éditions Albin Michel. Le roman retrace la jeunesse de Simone Veil, déportée , rescapée et orpheline à 17 ans. Passionnée d’Histoire, Anne-Laure a hâte de poursuive cette lecture qui l’interpelle déjà.

Ainsi s’achève ce dernier comité de l’année scolaire. Nous remercions grandement nos lecteurs de nous avoir fait partager leurs avis mensuellement. Nous nous donnons rendez-vous en septembre 2018 pour une nouvelle cession!

L’équipe jeunesse

 

Comité de lecture de mai

IMG_3577.JPG

Comme chaque mois, nos lecteurs ce sont réunis pour parler de leurs dernières lectures.

 

C’est Elisa (15 ans) qui a lancé ce comité avec « Butter » de Erin Lange aux éditions Ecole des loisirs. Il a tout essayé, rien n’y fait : Butter est malade de son poids. Et sa vie est devenu un enfer, avec les autres et avec lui-même. Alors, pour en sortir, il lance un défi désespéré sur Internet : le 31 décembre, en direct, il mangera, mangera, mangera, jusqu’à ce que tout soit terminé. C’est une lecture mitigé pour notre lectrice. Elle l’a trouvé un peu « plan-plan » et trop répétitif, et la fin pas assez surprenante à son goût. Cependant, elle a souligné le fait que c’est une lecture qui traite de sujet important, et qui peut faire réfléchir. Elle nous a ensuite parlé d’une de ses lectures personnelles: « Paris est tout petit ». Elle a beaucoup aimé ce roman, qui se concentre dans un premier temps sur l’histoire d’amour et dans un second temps sur « l’après bataclan ». Elle a également beaucoup apprécié l’écriture.

Mattéo (15 ans) a découvert « Emmurées » d’Alex Bell aux éditions Milan. Je passe mes vacances dans un lieu de rêve : un vieux manoir écossais. Un vieux manoir qui était auparavant une école pour filles où ont eu lieu de tragiques « accidents ». Mes cousins sont charmants : Cameron est taciturne, Piper est un peu trop parfaite, Lilia a une étrange phobie des os, même des siens. Et puis il y a Rebecca. Rebecca dont la chambre est remplie de vieilles poupées. Rebecca qui est morte. Rebecca qui est de retour par ma faute. Il a eu un véritable coup de cœur pour ce roman qu’il a dévoré d’une traite. Il a aimé les nombreux rebondissements et la fin surprenante. De plus, notre lecteur à pu rencontrer l’auteur au salon des Etonnants Voyageurs de Saint Malo. Il en a profité pour échanger avec elle et repartir avec une petite exclusivité qu’il nous a partagé: il y aura une suite, qui se concentrera sur l’origine des poupées Frozen Charlotte ! On a hâte ! Il a ensuite commencé « Qui ment » de Karen-M McManus aux éditions Nathan. Il ne l’a pas encore terminé mais est déjà bien accroché. Il nous en parlera lors du prochain comité.

Diane (13 ans) a lu « A l’étroit » d’Isabelle Vouin aux éditions Talents Hauts. Elle a apprécié sa lecture et plus particulièrement le personnage principal qui reflète bien les adolescents d’aujourd’hui. Elle a ensuite enchainé avec « Mes vies à l’envers » de Maxime Fontaine aux éditions Gulf Stream. En rentrant chez lui, Yohann Massart, jeune lycéen, se fait assassiner par trois personnes masquées. Parmi elles, il reconnaît sa petite amie. Mais, au lieu de mourir, son esprit remonte le temps, pour atterrir dans le corps d’un simple soldat de la Première Guerre mondiale. Complètement déboussolé, Yohann déserte son bataillon pour traverser la France du XXe siècle d’est en ouest et rejoindre son village natal dans l’espoir de comprendre ce qu’il lui arrive. Mais sur son chemin se dresse un nouveau trio d’assassins qui n’ont qu’un but : le faire disparaître. Elle a beaucoup aimé ce roman qu’elle a trouvé assez original et plein d’aventures.

C’est Vincent (13 ans) qui a clôturé ce comité avec « L’archipel – tome 1 » de Bertrand Puard aux éditions Casterman. Yann est la victime d’un business très lucratif : l’échange d’identités. Son malheur : être le sosie de Sacha Pavlovitch, le fils d’un puissant trafiquant d’armes franco-russe, qui a acheté sa tranquilité moyennant quelques millions de dollars. Tandis que Yann clame son innocence, Sacha se fait passer pour lui et découvre une vie paisible, sur une île paradisiaque du Sud de la France. Il a vraiment bien aimé ce premier tome, qui, malgré un point de départ peu original selon lui, a su le surprendre et le tenir en haleine jusqu’à la dernière page. Il a hâte de découvrir le tome 2. Il nous a ensuite partagé l’unes de ses lectures personnelles: « 100 000 canards par un doux soir d’orage » de Thomas Carreras aux éditions Sarbacane. Il ne s’attendait pas du tout à ça: à tel point qu’il n’a su nous dire s’il a aimé ou non. C’est un roman complètement déjanté, « gore », drôle, et très original. Il a aussi apprécié les nombreuses références de western et autres films.

Rendez-vous au mois de juin pour le dernier comité avant les grandes vacances !

 

Comité ados d’avril

 

IMG_3438

 

Un comité de lecture avec de nombreux coups de cœur!

Anne-Laure (17 ans) a lancé ce comité par « Paris est tout petit » de Maïté Bernard aux éditions Syros. Inès a trouvé un job de femme de ménage chez les Brissac. Entre Gabin le fils ainé de ses employeurs et la jeune fille, c’est le coup de foudre. Ils sont ensemble le soir de l’attentat du Bataclan, quand le pire se produit. Anne-Laure a été bouleversée par ce roman . Le rappel des attentats prend le pas sur l’histoire d’amour et lui a fait se souvenir où elle était et ce qu’elle faisait à ce moment là. Une part belle est donnée à la ville de Paris et suscite l’envie de la visiter.

Mattéo (15ans) est revenu sur sa lecture « The Hate U give » d’Angie Thomas aux éditions Nathan. L’ami d’enfance de Khalil est tué de 3 balles dans le dos sous ses yeux par un policier. Alors que la police cherche à enterrer l’affaire et que les gangs s’embrasent, Khalil veut faire entendre sa voix. Contrairement à toutes le bonnes critiques que Mattéo a vues, il n’ a pas réussi à rentrer dans l’histoire. Même si certaines situations d’injustice le révoltaient, d’un chapitre à l’autre il décrochait du roman. Il espère que l’adaptation en film sera plus prometteuse.

Diane (13 ans) a immédiatement accroché avec « La combe aux loups » de Lauren Wolk aux éditions de L’Ecole des Loisirs. 1943, Annabelle doit traverser la combe aux loups pour se rendre à l’école. Il y rode des créatures sauvages comme Betty, une petite peste et Toby , un marginal, vétéran de la première guerre, qui va être la cible d’attaques répétées. Diane a trouvé ce texte très réaliste. Un roman « triste » qui a su la toucher. Diane s’est ensuite engagée dans un roman fantastique « Les ombres de Julia » de Catherine Egan aux éditions Milan. Dans un monde où la magie est interdite, et les sorcières pourchassées, Julia a le pouvoir de se rendre invisible. Elle l’utilise comme espionne, car le crime paye. Une bonne lecture avec  de l’aventure qui a également séduit notre lectrice.

Elisa (14 ans) a lu « La course aux bonheur » de Maggie Lehrman aux éditions Casterman. Suite au décès de son petit ami, Ari fait appel à une hékamiste, pour effacer de sa mémoire tout souvenir de lui. Seulement  les sorts amènent toujours des effets secondaires. Ari en fait les frais tout comme ses amis qui ont également fait appel à cette hékamiste. Bien que les hékamistes n’existent pas, le roman  a paru très réel à Elisa. Une belle écriture où les sentiments des personnages sont biens décrits.  Elisa a poursuivi avec la réédition de « La déclaration » de Gemma Malley aux éditions Hélium. 2140, la population est devenue immortelle. Face à la surpopulation, une loi interdit d’avoir des enfants. Anna fait partie des surplus, des enfants dont  les parents ont défié la loi en  les mettant au monde. Elle vit dans un pensionnat avec l’idée qu’elle n’aurait jamais dû naître. Un roman qu’elle a trouvé terrifiant, où ces enfants subissent un lavage de cerveau. Cela lui a fait penser à « l’embrigadement » des jeunes aujourd’hui. Elisa a parfois eu envie de secouer Anna face à sa naïveté.

Mina (14 ans) a dévoré le jour même qu’elle a emprunté « La légende des 4 » de Cassandra O’donnell aux éditions Flammarion Jeunesse. Les quatre héritiers des quatre clans ennemis yokaïs, des créatures tantôt humaines, tantôt animales (loup, tigre, serpent et aigle) vont devoir s’unir pour résoudre un crime. Mina s’est laissée emporter par ce roman fantastique haletant à l’écriture fluide. Un grand coup de cœur tout comme pour sa seconde lecture « Pour un œil de poupée » de Marina Cohen aux éditions Thierry Magnier. Hadley vient de déménager avec sa mère, son beau-père et Isaac, son fils de 6 ans, dans une vieille bâtisse bien mystérieuse. Au grenier, elle découvre une maison de poupée , la réplique exacte de la demeure dans laquelle elle vit, ainsi qu’un œil de verre qui va bouleverser son monde. « Super glauque », Mina a adoré cette ambiance terrifiante à la fin imprévisible.

Camille (14 ans) nous a fait partager son coup de cœur pour « Si c’est pour l’éternité » de Tommy Wallach aux éditions Nathan. Parker fait la rencontre de Zelda Toth, une jeune fille étrange aux cheveux argentés qui prétend être née il y a plus de 200 ans et qui veut mettre fin à sa vie. L’action se déroule rapidement. On s’imprègne bien des aspects et mystères de chacun. Une fin inattendue achève ce roman.

Sélen (14 ans) a terminé ce comité par « Riverkeep » de Martin Stewart aux éditions Milan. Wull et son père son bateliers. Ils partent repêcher les cadavres charriés sur les eaux du fleuve. Son père se fait entrainer dans les eaux, quand il réapparait, il est hagard et agressif. Wull apprend qu’une essence contenue dans un monstre marin millénaire pourrait  le guérir. Un roman bien écrit qui mêle habilement humour et aventure, et a su embarquer Sélen pour des contrées fantastiques.

 

Rendez-vous au mois de mai pour le prochain comité!

 

Comité de lecture de mars

IMG_3391

Nos lecteurs ont été  bien accaparés ces derniers temps par leurs études avec les examens du brevet blanc pour la plupart, mais ils sont quand même venus vous faire partager leurs dernières lectures.

Elisa (14 ans) a lancé le comité par « Les mille visages de notre histoire » de Jennifer Niven aux éditions Gallimard jeunesse. Suite au décès de sa mère, Libby a pris beaucoup de poids au point de devenir l’adolescente la plus grosse des Etats-Unis. Elle reprend aujourd’hui le circuit scolaire normal. De l’autre côté Jack est un adolescent qui a tout pour lui: il est beau et populaire. Seulement  parfois il peut paraître distant et blessant et pour cause, Jack cache un secret aux yeux de tous : il est atteint de prosopagnosie (dans l’incapacité de se souvenir des visages (si, si ça existe vraiment!)) . La rencontre de ces 2 personnages pourrait leur être salvatrice.  Elisa a trouvé ce roman bien écrit. Elle a apprécié l’alternance entre la narration de Libby et celle de Jack qui permet de se concentrer sur leur histoire. Les différents thèmes abordés ont également su l’interpeller. Elisa a profité de ses vacances pour lire 13 reasons why de Jay Asher aux éditions Albin Michel. Un roman portant sur un sujet difficile (le suicide) qu’elle a trouvé « top » et qu’elle a lu d’une traite.

Diane (13 ans)  a lu « Pygmalion » de Christophe Lambert aux éditions Bayard. Suite à un pari Ned et Lawrie se lance dans la création d’une humanoïde parfaite. Seulement le créateur va commencer à développer des sentiments pour celle-ci. Diane est mitigée sur ce roman, elle s’attendait a plus d’aventures, d’action et de rebondissements.

Hugo (15 ans) avait emprunté « Le dossier Handle » de David Moittet aux éditions Didier jeunesse. Les parents de Thomas ont été tués. Doté d’un superpouvoir qui lui permet de courir vite, il fuit les assassins qui sont à ses trousses sans en connaître la raison. Hugo qui n’est habituellement pas « fan » des policiers, a tout de suite accroché à cette histoire. Il s’est retrouvé littéralement « projeté » dans le roman dans lequel on retrouve un très bon mélange d’aventure, d’action et de secrets cachés. Souvenez-vous, lors du précédent comité (en février), Hugo nous avait parlé de « La belle sauvage » De Phillip Pullman aux éditions Gallimard jeunesse. Il se sentait perdu dans ce nouvel opus n’ayant pas lu la précédente trilogie. Pour autant il a tenu à le terminer, mais n’en reste pas moins au final un peu désarçonné.

Mina (14 ans) a poursuivi ce comité avec « Emma et le livre oublié » de Mechthild Gläser aux éditions Fleurus. Emma est en pensionnat en Allemagne. Un jour elle trouve un vieux livre qui exauce les souhaits. Alors qu’elle tente de percer le mystère de ce livre, Darcy , un ancien élève de cette école vient y passer quelques mois et tente de comprendre comment sa jumelle a disparu quatre ans plus tôt. Au vu du titre, Mina pensait ne pas trop aimer ce roman et s’attendait à quelque chose de « plat ». Finalement, cela a été une agréable surprise. Une lecture facile qui mêle fantastique, enquête et romance et qui lui a donné envie de percer l’ensemble des mystères.

Sélen (14 ans) nous a fait découvrir Ceux de la Louve T1, nouveau départ de Pascale Perrier aux éditions Gulf Stream. Elyo vit avec sa mère addict à la drogue et qui est sous l’emprise de son dealer. Malvina, une camarade de classe arrivée en fin d’année, lui propose d’intégrer « La Louve », un étrange camp de vacances qui lui permettrait d’échapper avec sa sœur au chantage du dealer de sa mère. Un premier tome bien écrit qui lui donne envie de lire la suite et qui devrait séduire les lecteurs de « Cherub » de Robert Muchamore aux éditions Casterman.

Mattéo (14 ans) pris par ses révisions a tout juste commencé « The hate U give » d’Angie Thomas aux éditions Nathan. Cette parution très attendue est prévue pour le mois d’avril. Mattéo est déjà séduit pas les premières pages. On ne vous en dit pas plus, il nous en reparlera le mois prochain et assurément nous aussi 😉 .

 

Attention, pour le mois d’avril beaucoup de lectures en perspective 😉

 

Les libraires jeunesse

 

 

 

 

 

Comité de lecture de février

IMG_3363

 

Les vacances d’hiver approchant, découvrez quels romans vous emporterez dans vos valises.

Sélen (14 ans) nous avait donné bien envie lors du précédent comité avec le roman « The Rain » de Virginia Bergin aux éditions Bayard. Une pluie mortelle s’abat sur terre : l’humanité est menacée de disparation. Nous suivons Ruby qui a décidé de retrouver son père à Londres. Un roman haletant qui tient ses promesses jusqu’au bout. Une série Netflix devrait prochainement voir le jour inspiré de cette histoire. Affaire à suivre…

 

Baptiste (17 ans) n’avait pas emprunté de livres pour ce comité mais a tenu à nous faire partager un de ses derniers coups de cœur  » Six of Crows » de Leigh Bardugo aux éditions Milan. A Ketterdam, les gangs font la loi. Un jeune homme, Kaz Brekker, a décidé de les supplanter tous. Repéré par le Conseil de la Ville pour son intelligence, il est mandaté par un riche marchand afin de ramener, un savant enfermé au cœur du palais d’une contrée lointaine. Cet homme est l’inventeur du jurda parem, une drogue qui décuple les pouvoirs des sorciers grishas, au péril cependant de leur vie. Kaz accepte et s’entoure d’une fine équipe. Un roman dense  mais, un univers bien campé avec 6 personnages principaux tous mis en valeur . Baptiste a été emporté par ce monde et devrait rapidement se lancer dans le second tome.

 

Diane (13 ans) nous a narré l’histoire de « La fille qui avait bu la lune » de Kelly Barnhill aux éditions Anne Carrière. Chaque année, des habitants sacrifient un bébé pour calmer une redoutable sorcière et préserver leur village. Aussi, chaque année une sorcière récupère un bébé abandonné sans en comprendre la raison. Le bébé récupéré cette année a bu trop de clair de lune, et se voit devenir un enfant magique et prendre de plus en plus de pouvoir.  Diane a tellement aimé cette histoire sous forme de conte merveilleux qu’elle en ressort  frustrée que celle-ci ne soit qu’en un seul volume. Elle ne nous a pas caché sa déception et ne désespère pas un jour de voir un second tome paraître pour poursuivre l’aventure!

Hugo (15 ans)  s’est plongé dans « La belle sauvage » de Philip Pullman aux éditions Gallimard Jeunesse. À l’auberge de la Truite, tenue par ses parents, Malcolm, onze ans, voit passer de nombreux visiteurs. Certains sont étrangement intéressés par le bébé nommé Lyra et son dæmon Pantalaimon, gardés par les nonnes du prieuré tout proche. Qui est cette enfant ?  Quels secrets, quelles menaces entourent son existence ? Pour la sauver, Malcolm et Alice, sa compagne d’équipée, doivent s’enfuir avec elle. Ce roman permet de découvrir comment tout a commencé avant « La croisée des mondes« . Notre lecteur s’est senti un peu perdu car il n’avait pas lu cette trilogie. Cela a été l’occasion de repartir aux sources de cette histoire, de nous éclairer sur cet univers très riche que notre lectrice Mina avait adoré. Bien qu’il n’ait pas terminé sa lecture pour le comité, Hugo souhaite malgré tout la poursuivre.

Elisa (14 ans) ne s’est pas arrêtée à la couverture du roman « Un beau jour après ma mort » de Claude Merle aux éditions Bulles de savon qu’elle n’ a pas du tout trouvé attractive. Arthur 14 ans, accompagne son père ethnologue au Kenya sur le volcan sacré Mingui. Parvenu au sommet, Arthur perd l’équilibre et tombe dans le vide. Il va réapparaître et comprendre que le temps s’est arrêté pour lui. Pour les autres, son père et sa copine, le monde a fait un bond de 10 ans le futur. Après un début un peu long fait de descriptions et de légendes, Elisa a finalement apprécié ce roman et son thème original.

 

Camille (14 ans) nous a présenté le dernier roman de Jean-Christophe Tixier « Dix minutes à perdre » aux éditions Syros. Tim et  Lea, les heros de « Dix minutes à perdre », sont de retour pour une battle de Skate qui pourrait bien les mettre dans de mauvais draps. Un roman plaisant, plutôt aventure que policier,  mais se qui se passe sur un lapse de temps trop court (1 semaine) et qui donne un goût de trop peu au final.

Mina (14 ans) a été totalement conquise par « Warcross » de Marie Lu aux éditions Pocket. Emika survit en tant que chasseuse de primes, pour fuir la réalité elle plonge dans l’univers virtuel de : Warcross. Quand elle pirate la finale du grand tournoi, elle est repérée par le créateur du jeu. Mina a su nous faire partager son réel enthousiasme pour ce roman aux allures d’ « Hunger Games » dans lequel il y a une foule de rebondissements dans un univers richement pensé et original.

Mattéo (14 ans) à également eu des lectures gagnantes pour ce comité. Commençons par « Vivant » de Rolland Fuentes aux éditions Syros. Sept étudiants se retrouvent pour leurs vacances. L’un deux invite un nouvel ami, Elias, dont on ne sait pas grand chose. Le roman alterne entre les différents points de vue (sauf celui d’Elias et Mattéo) et une course poursuite. Un roman que Mattéo a lu en une traite. Seule la fin du roman révèle la raison de cette course poursuite avec des thématiques intéressantes. Toutefois, il trouve que la quatrième de couverture aurait pu être moins explicite.

Mattéo  a poursuivi par un énorme coup de cœur pour  » Le gang des prodiges » de Marissa Meyer aux éditions Pocket jeunesse. Il y a plus de dix ans, les Renégats, un groupe d’hommes et de femmes détenteurs de pouvoirs surhumains, ont vaincu les super-vilains. Ils font désormais régner la paix et la justice. Mais les super-vilains n’ont pas disparu… Parmi eux, Nova, qui a dédié sa vie à la lutte contre les Renégats, responsables de la mort de sa famille. Prête à tout, elle se fait passer pour l’un d’entre eux et infiltre leur repaire afin de les espionner. Une histoire en apparence « ultra compliquée » mais qui se dévore! Pas de temps mort, un enchaînement dans l’action et les rebondissements, une vrai ferveur pour ce roman que Mattéo a su nous transmettre.

 

Rendez-vous en mars pour de nouvelles lectures!

L’équipe jeunesse

 

 

Comité ados de janvier 2018

Belle année 2018 à tous. C’est reparti pour toujours plus de lectures!

IMG_3332

 

Elisa (14 ans) s’est lancée dans le très attendu « Tortues à l’infini » de John Green aux éditions Gallimard. Aza, 16 ans, est confrontée au quotidien à ses tocs. Elle voit des microbes partout  et fait des crises de panique. Suite à la disparition du père d’un ancien ami de primaire, Aza part enquêter et devra affronter ses angoisses. Elisa a été plus interpellée et fascinée par la vie d’Aza, sa maladie, ses pulsions incontrôlables que par l’enquête qui passe rapidement au second plan. Ce roman a également pris un autre écho en découvrant qu’il s’inspirait du parcours personnel de l’auteur qui lui aussi a souffert de troubles obsessionnels compulsifs.

Mattéo (14 ans)  nous a présenté « Shamanka, la magie est partout » de Jeanne Willis aux éditions Bayard. Sam vit avec sa tante et découvre un jour le carnet de son grand-père, dans lequel figure un listing de noms. Il décide de se lancer à leur recherche pour résoudre le mystère de ses origines. Malgré un début réussi, Mattéo a perdu le fil de l’histoire. Les noms des personnages de la liste étant trop similaires ont rendu la lecture confuse et le sentiment d’un roman « compliqué ».

Anne-Laure (17 ans) a été conquise par le roman historique « Révoltées »  de Carole Trébor aux éditions Rageot.  Moscou, fin de la première guerre mondiale. 2 sœurs prennent le chemin de la rébellion. Tatiana rejoint un groupe de jeunes artistes qui rêvent de balayer l’ordre établi, sa sœur Lena prend les armes avec les révolutionnaires. Hormis, une difficulté à se familiariser avec tous les termes russes, Anne-Laure a trouvé ce roman réaliste et passionnant. Une plongée dans la première guerre mondiale du point de vue russe qui l’a captivée? Un vision peu ou pas traitée dans les romans pour ados.  Anne-Laure a poursuivi par le dernier roman  de Jay Asher , »What light » aux éditions Michel Lafon.  S’attendant au même type de roman que « 13 reasons why » du même auteur, elle a été peu un peu perturbée en débutant sa lecture d’autant que la 4ème de couverture ne révélait  pas grand chose. Tous les hivers, la famille de Sierra déménage  de l’Orégon pour la Californie pour vendre des sapins. Jusqu’à ce Noël particulier, quand Sierra rencontre Caleb. Au final, une très belle romance tombant à pique dans l’ambiance de Noël.

Baptiste (17 ans) s’est aventuré dans la Grèce ancienne avec « La Nouvelle Sparte » d’Erik L’homme aux éditions Gallimard Jeunesse. Deux siècle après les grands bouleversements qui ont balayé le monde-d’avant, Nouvelle-Sparte vit en paix au bord du lac Baïkal. Valère et Alexia, seize ans, se préparent à devenir pilotes d’élite quand une série d’attentats sème le chaos dans la cité.  Baptiste a été déçu par le dernier roman d’Erik L’Homme . En cause, la création nouveau mots qui demande trop d’attention. Alors que l’histoire aurait pu être « super », ce nouveau langage a  pris le pas sur sa lecture et a fini par desservir l’intrigue, l’obligeant à revenir plusieurs fois sur ce qu’il venait de lire.

Sélen (14 ans) nous a mis l’eau à la bouche avec « Rain »  de Virginia Bergin aux éditions Bayard. Une pluie mortelle s’abat sur terre : l’humanité est menacée de disparation. Un début prometteur et addictif, Sélen nous en dira plus le mois prochain une fois qu’il l’aura terminé.

Mina (13 ans) a lu  «  la cité de l’oubli » de Sharon Cameron aux éditions Nathan. Nadia vit dans une cité où tous les 12 ans un mystérieux phénomène efface la mémoire des habitants. Seule, cette jeune fille n’oublie rien et tente de comprendre ce phénomène. Peu habituée au roman d’anticipation et manquant de repère dans le décor, Mina n’a « pas du tout accroché » à sa lecture.

Camille (13 ans)  s’est envolé pour les Etats-Unis avec  « Jusqu’ici tout va bien » de Gary D.Schmidt aux éditions de l’Ecole des Loisirs. 1968, Doug déménage dans une petite ville de l’Etat de New-York. Sa famille est au bord du gouffre :un père sans emploi et 2 grands frères meurtris par la guerre du Vietnam. Au milieu, Doug cherche sa place et se découvre une passion pour le dessin. Camille a bien aimé ce roman : passant des rapports conflictuels à  l’évolution de cet adolescent. Un roman en apparence « monotone » mais racontant beaucoup de choses jamais ennuyantes.

Diane (12 ans) appréciant la SF, avait emprunté « Exo » de Fonda Lee aux éditions Bayard. La terre a été colonisée par des extraterrestres : Les Zhrees. Donovan, 17 ans est sélectionné pour être un EXO, un soldat d’élite des Zhrees. Une intervention tourne mal, et Donovan est enlevé par Sapience, un groupe qui lutte pour l’indépendance de l’espèce humaine. Diane a apprécié cette histoire d’anticipation où l’action l’a entrainée d’une page à l’autre.  Notre jeune lectrice a également tenté de lire le roman futuriste « Sombres étoiles » de Malory Blackman aux éditions Milan, mais s’est vite rendue compte que ce roman n’était pas adapté à son âge.

 

Rendez-vous en février pour le prochain compte rendu!

 

Anne-Rozenn