Comité ados du 13 mai

IMG_2820

 

Hugo (15 ans) a adoré Flora Banks d’Emily Barr chez Casterman. Il a suivi Flora 17 ans, dont la mémoire s’efface au bout de deux heures, dans un voyage qui la mène jusqu’en Norvège pour retrouver Drake. En effet pour la première fois elle a souvenir, celui d’avoir échangé un baiser avec ce garçon! Les fausses pistes et les retournements de situation ont tenu Hugo en haleine. Un roman avec une héroïne volontaire!

Sélen (14 ans) a plongé avec Cruelty de Scott Bergstrom chez Hachette dans un roman d’action et d’espionnage efficace. Gwendoline Bloom part à la recherche de son père qui a disparu sans laisser de trace. Un thriller bien ficelé!

 

Elisa (14 ans) a suivi deux sœurs qui prennent la fuite dans  Traquées de Sandrine Beau chez Alice (coll. Deuzio). Mais par qui sont-elles traquées? Les indices  distillés au fur et à mesure de l’histoire ont su retenir l’attention de notre lectrice. Avec Stabat Murder de Sylvie Allouche chez Syros autre roman policier, Elisa a aimé la construction de l’histoire et l’alternance de point de vue entre la séquestration de jeunes musiciens et l’enquête policière. L’auteur brouille les pistes jusqu’au dernier chapitre!

Diane (12 ans) s’est confrontée aux Cauchemars de J. Segel et K. Miller chez Bayard. Charlie est persuadé que sa belle-mère est une sorcière et chaque nuit il est hanté par des cauchemars dont il va ne va plus sortir. Pour les amateurs de frissons.  Diane a continué avec Apprentie sorcière de James Nicol chez Gallimard jeunesse.   Aryanwyn, apprentie sorcière gaffeuse, doit combattre des esprits maléfiques. Un roman de fantaisie et de magie qui a charmé notre lectrice (avec un coup de cœur pour le lièvre-lune qu’elle a trouvé « tout mignon » 🙂 )

 

Baptiste (16 ans) a eu un coup de cœur pour Diabolic de S.J. Kincaid chez Bayard. Voici sa critique!

« C’est l’histoire de Némésis qui est une diabolic. Un diabolic est un humain génétiquement modifié dépourvu de sentiments et est conçu pour protéger une personne à qui elle est chimiquement liée.
Cette histoire se passe dans un futur lointain  (pas d’année précise ou d’époque. ..) et se situe sur des vaisseaux géants . Le vaisseaux sur lequel cela se passe est le valor novus ou la famille royale vit : les Domitriens.
Némésis est issue de la famille des Empyreé une familles qui s’oppose aux idéologies des Grandiloquins  (surnoms des décadents et servant de l’empire Domitriens ), qui soutient la reprise de l’enseignement de la science et du savoir abandonné depuis des siècles.
La Grandiloquie s’oppose à l’excédent qui sont les humains vivant sur terre(dans l’histoire, ce ne sont pas des terriens mais des luminas du peuple de luminar ).
Némésis est liée à Sidonia Empyreé, la fille du sénateur von Empyreé . Le jour où le chrysanthème convoque Sidonia à rejoindre la cour du valor novus, le sénateur et sa matriarche décide d’envoyer Némésis à la place en tant que Sidonia. Et c’est à ce moment là que tout se complique car : comment une diabolic qui est destiné à protéger son maître quitte à en mourir qui ne peut ressentir d’émotion peut se mettre dans la peau d’une humaine et se confronter à la terreur qu’inspire l’empereur ?

J’ai adoré le contraste entre le langage soutenu de la royauté d’antan avec le future qui se situe dans l’espace . J’ai trouvé ce livre d’un genre nouveau car pendant un an à peu près on a eu des livre comme memoris, le labyrinthe ou black bird et j’en passe qui avaient un héros qui était amnésique de départ. .. or la , notre héros ne doit pas se redecouvrir mais se découvrir car elle ne connaît pas les sentiments et les sensations que l’homme ressent dans diverses situations.
On peut même en conclure que ce livre vient nous poser la question suivante : savons nous vraiment ce qui fait de nous des hommes ?

Je pense même que si ce livre à l’honneur de sortir en film , il aura mon oeil critique sur le dos ! ^^ Cependant je me contenterais bien de mettre un macaron plus gros que celui des autres sur DIABOLIC, protéger ou mourir. .. »

Baptiste vient de lire aussi les 2 premiers tomes de la série Ewilan de Pierre Bottero (édition Rageot). Nos lecteurs ont pu discuter du roman et de l’adaptation BD.

Arthur (14 ans) « a grave bien aimé » Porteurs: Matt de C. Kueva chez Thierry Magnier. Dans un monde futuriste dévasté par une catastrophe nucléaire, les Hommes naissent hermaphrodites et doivent choisir à 16 ans s’ils veulent devenir un homme ou une femme. Matt, Gaëlle et Flo vont devoir choisir. Le premier volet d’une trilogie sans tabou destiné aux grands ados!

Yann (14 ans) a embarqué à bord de la navette de Star trip d’Eric Senabre chez Didier jeunesse. Pour faire plaisir à son petit frère Sam privé de vacances d’été, May décide de construire une réplique de la navette de sa série préférée « Star trip ». Un roman plaisant et drôle mais dont la fin l’a un peu déconcerté.

La navette sur la couverture du roman évoquait pour les ados Star Wars (cela a dévié vers Alien!), alors que pour moi c’était plutôt Star Trek et Retour vers le futur!

Venez vite découvrir tous ces romans en librairie 🙂

Et à bientôt pour le dernier comité de l’année 2016-2017!

L’équipe jeunesse

 

Comité lecture ados d’avril 2017

Vous attendez avec impatience l’avis de nos ados sur leurs dernières lectures? Allez, hop, c’est par ici que ça se passe!

IMG_2739

Nous commençons par Baptiste (16 ans), qui est revenu sur sa lecture  » La maison des reflets » de Camille Brissot aux éditions Syros. Daniel a toujours vécu dans une Maison de départ, ces habitations qui depuis 2022 ressuscitent les morts grâce à des reflets en quatre dimensions. Son meilleur ami est un reflet et il ne connaît rien d’autre que ces 4 murs jusqu’à ce que son père lui demande de créer un environnement de fête foraine. Amené à sortir de la maison, il fera la rencontre de Violette, une première amie réelle. Baptiste a trouvé que le 1er tiers du roman tirait un peu en longueur et que l’ensemble manquait de densité. Le récit porte pour lui, trop d’importance sur l’échange de courrier entre Violette et Daniel et, regrette que l’idée « la maison des reflets » ne soit pas plus exploité. Peut-être que le roman conviendrait-il mieux à un lectorat plus jeune que lui, à partir de 12 ans.

Baptiste a ensuite évoqué une seconde lecture personnelle  « Le noir est ma couleur, le piège T5 » d’Olivier Gay aux éditions Rageot. L’occasion de revenir sur la série. Dans le premier tome, Alexandre la brut du lycée, fait la rencontre de Manon, qui cache une double vie : celle d’une ado ordinaire et celle d’être issue d’une famille de mages blancs. Lors d’une confrontation, elle se fait battre par un mage noir et détient depuis la puissance des 2 clans. Un langage ado, moderne, une action qui ne s’essouffle pas, et c’est un cinquième tome qui tient toutes ses promesses!

Diane (12 ans) avait emprunté « Le sorcières du clan du Nord, le sortilège de minuit » d’Irena Brignull aux éditions Gallimard Jeunesse. Poppy après avoir été renvoyée de nombreux lycées, intègre son nouvel établissement scolaire et fait la rencontre de Clarée, qui a du mal à se faire accepter par sa communauté secrète de sorcières. Elle deviennent vite inséparables. Mais le doute s’installe, Poppy découvre qu’elle provoque des phénomènes étranges, serait-elle une sorcière? Ce roman n’a pas emballé Diane.  Non pas qu’il soit mauvais, mais elle l’avait emprunté pensant se retrouver dans un univers complètement fantastique : avec  des mondes parallèles, des portails,… Le roman reste trop ancré dans la réalité par rapport à ses habitudes de lectures.

Elisa (13 ans) a lu « Emmy et Oliver » de Robyn Benwey aux éditions Nathan (à paraître le 13 avril). 10 ans après son enlèvement, Oliver, 17 ans est de retour. Emmy , sa meilleure amie d’enfance ne l’a jamais oublié. Que reste-t-il aujourd’hui de leur amitié après une si longue absence? Elisa a bien aimé cette histoire mêle des sentiments emmêlés au mystère de l’enlèvement d’Oliver.

Camille (13 ans) a débuté ses lectures par « Lucky Losers » de Laurent Malot aux éditions Albin Michel dont l’action se passe à Douarnenez. Sean, 17 ans, débarque en Bretagne suite à la séparation de ses parents, et intègre son nouvel établissement scolaire. Alors que des « fils à papa » l’humilient ouvertement, il décide avec ses copains de leur lancer un défi sportif. Une querelle d’ados qui se transforme en lutte des classes au sein de la ville qui souffre de différents plans sociaux. Camille pense que ce roman s’adresse à un lectorat un peu plus âgé. Il  sent le décalage entre lui et cet ado de 17 ans et, avoue trouver compliqué les notions  de « plans sociaux » et « luttes des classes ».

Camille a poursuivi par « Power Club » d’Alain Gagnol aux éditions Syros… et là coup de cœur! 2038, Anna, 17 ans, se voit offrir par ses parents, richissime, un bon d’adhésion au PowerClub. Une fois les boosters inoculés, et les tests passés, elle deviendra une Superhéroïne! Seulement, au moment de son intégration, un superhéros meurt de causes mystérieuses. Le « Powerclub » n’est sans pas aussi net qu’il n’y paraît. Un roman avec « un vrai superhéros, enfin! », avis positif partagé par Elisa, qui a également lu ce roman.  Un roman tout en action, dans lequel il a apprécié le retournement de situation de l’héroïne, qui au départ est en admiration devant ce club et voit son opinion évoluer.

Autre grand coup cœur « Les cinq éléments, la tablette d’émeraude » de Dan Jolley aux éditions Slalom, lu par Arthur (14 ans). Gabe vit sous les règles imposées par son oncle, déménagements réguliers, couvre-feux,… Lorsque celui-ci disparait, il découvre une tablette d’émeraude, le propulsant lui est ses amis dans un monde parallèle. Un roman qui enchaîne les actions, l’alternance entre fantastique et monde réel est également réussi. L’ensemble est bien dosé, pour une lecture accessible  et captivante.

Rendez-vous mi-mai pour de nouvelles lectures! 🙂

L’équipe jeunesse du Grenier

 

Comité lecture ados de mars 2017

IMG_2729

Samedi 11 mars plusieurs de nos ados étaient présents pour présenter leurs lectures et en voici tout de suite le compte rendu!

     Sélen (13 ans) avait lu « Sherlock, Lupin et Moi: le mystère de la dame en noir » de Baccalario et Gatti chez Albin Michel jeunesse. Cette enquête menée par 2 grands détectives à St Malo a laissé de marbre notre lecteur qui a trouvé l’intrigue « moyenne ».

     Hugo (14 ans) a eu un gros coup de cœur pour « Le monstrologue » de Rick Yancey chez Robert Laffont. Il a eu du mal à lâcher ce roman au suspense haletant et aux multiples retournements de situations. Une histoire d’épouvante à l’ambiance glauque ( avec quelques scènes « bien dégueulasses ») qui a plu à notre lecteur! Hugo avait aussi emprunté 2 romans qui s’adressaient à un plus jeune public « La diamanterie ou les vacances d’une fille bancale » de Laure Monloubou (illustrations de Robin) aux éditions Amaterra et « Défense d’entrer! réservé aux gars » de Caroline Héroux chez Kennes. Deux histoires drôles et légères lues par sa sœur.

     Elisa (13 ans) a suivi la quête d’identité de Tess dans « Je suis le tonnerre » d’Annabel Pitcher chez Albin Michel (collection litt’). Un roman touchant mais pas trop dramatique qui réussi à transmettre toutes les émotions qu’éprouvent l’héroïne.

     Baptiste (16 ans)  a trouvé intéressant « Celle dont j’ai toujours rêvé » de Meredith Russo chez Pocket jeunesse. Un sujet d’actualité qui montre toutes les difficultés rencontrées par une adolescente transsexuelle. Ce roman s’inspire de la vie et du parcours de l’auteur.

     Diane (12 ans) a apprécié l’univers de « Marquer les ombres » de Veronica Roth chez Nathan, qui mêle fantasy et anticipation.

Nous vous donnons rendez-vous en avril pour de nouvelles lectures!

L’équipe jeunesse

 

Comité ados de février

img_2691

Samedi 4 février Arthur, Diane, Elisa, Hugo et Sélen étaient présents pour échanger sur leurs lectures.

     Diane (12 ans) a présenté « De nos propres ailes » de Kinga Wyrzykowska chez Bayard dans lequel une équipe féminine de volley-ball est sélectionnée pour une compétition en Guadeloupe. Gladys qui était jusqu’ici remplaçante, devient titulaire. Elle devient le souffre douleur des autres joueuses qui ne supportent pas cette situation. L’acharnement excessif des filles sur Gladys a déplu notre lectrice qui a ressenti un certain malaise. Diane précise tout de même que le roman s’achève sur une note positive!

     Elisa (13 ans) a suivi l’engagement dans la résistance d' »Une fille au manteau bleu » de Monica Hesse chez Gallimard jeunesse. A Amsterdam en 1943, Hanneke va tout faire pour retrouver une enfant juive disparue. Elisa a aimé ce roman historique bien documenté qui met en scène une héroïne courageuse et touchante, et qui aborde les différents réseaux de la résistance.

     Arthur (14 ans) a vite été embarqué avec « Phobie » de Sarah Cohen-Scali chez Gulf Stream (collection électrogène) dans l’histoire sombre d’Anna sujette à des cauchemars traumatisants depuis son enfance et qui va se faire enlever. Amateur de polar et thriller, Arthur a adoré ce roman aux descriptions saisissantes et qui maintient le suspense jusqu’à la fin!

     Sélén (13 ans) a trouvé intéressant le roman à 3 voix « Je vous sauverai tous » d’Emilie Frèche aux éditions Hachette. La parole est donnée à Eléa qui se fait embrigader et qui décide de partir en Syrie, et à ses parents désemparés face à cette situation. Un roman réaliste sur la manipulation et ses douloureuses conséquences.

     Marianne (18 ans)  était absente lors du comité mais elle nous a communiqué les 2 résumés des romans empruntés. Les voici!

Dans un premier temps « La guerre des idées au collège: La laïcité en danger » d’Arthur Ténor chez Scrinéo

Ce livre est plutôt destiné aux collégiens. L’arrivée d’une nouvelle élève va chambouler le calme de l’école. En effet celle-ci porte une mèche blanche pour montrer les idées qu’elle défend. Son idéologie le créationisme ; cette « science » l’amène à contredire ses professeurs et elle va même embrigader quelques uns de ses camarades. Or le héros tombé sous son charme ne supporte pas les idées de cette dernière et décide alors avec son meilleur ami de défendre la laïcité et la république : ils forment donc leur parti (je ne suis pas sur mais je cois qu’ils l’ont appelé les républicains) et portent une cocarde. La guerre est déclarée entre les mèches blanches et la cocarde.
PS :Il me semble que le nom de la fille est Kristen et le garçon Théo.

Le deuxième livre était « les filles de Brick Lane » de Siobhan Curham chez Flammarion jeunesse:

J’ai eu peur que ce soit un roman pour les plus jeunes et de m’ennuyer mais au contraire je l’ai trouvé très bien.

Dans l’histoire il y a 4 personnages principaux qui habitent dans la même ville et qui vont se rencontrer grâce au club formé par l’un d’eux. Ce sont 4 filles ayant chacune leur histoire.  Celle qui a créé le club se nomme Ambre. Elle créé ce club pour se faire des amis, en effet au collège/lycée tout le monde se moque d’elle car elle a deux pères : un étant son père biologique et le second son père adoptif. Elle est fan d’Oscar Wild et chaque réunion du club est présidée par une de ses citations.  Mali est indienne et ses parents sont pâtissiers. Son secret: elle n’arrive pas à adresser la parole aux garçons. Sky vit dans une péniche avec son père et elle adore aller dans les friperies pour trouver des vêtements. Mais ce qu’elle préfère par-dessus tout c’est écrire des poèmes. Mais elle est incapable de s’inscrire à un concours car elle a trop peur .  Rose est une jolie fille qui a plein d’amis. C’est aussi la fille d’un grand acteur  et d’une mannequin renommée. Ses parents étant divorcés, la mère de Rose a trouvé un nouvel amour : son professeur de yoga qui n’est autre que le père de Sky.  Autant vous dire que Rose et Sky ne s’apprécient pas tellement !  Le club possède des règles dont l’une est que les membres du club doivent faire tout leur possible pour aider un autre membre à réussir à accomplir ces rêves.

Le comité vous donne rendez-vous en mars!

L’équipe jeunesse

Comité lecture ados de janvier

Samedi 7 janvier, le comité lecture ados reprenait après les fêtes de fin d’année! A cette occasion nous nous sommes retrouvés autour d’un vrai petit déjeuner au café Le Comptoir (Merci pour leur accueil!).

img_2648

 

Coup de cœur de Marianne (18 ans) pour Positive de Paige Rawl chez Hachette (collection témoignages). Cette autobiographie d’une jeune américaine séropositive depuis sa naissance l’a émue. Elle a aimé le parcours et le combat de cette jeune femme contre la maladie mais aussi contre le harcèlement et les préjugés. Un témoignage triste et parfois dur qui fournit des informations nécessaires sur le VIH.     Elle a poursuivi avec New Earth Project, de David Moitet chez Didier jeunesse (à paraître en février), un roman post-apocalyptique surprenant avec de nombreux rebondissements. Notre lectrice a apprécié la force de caractère de Isis l’héroïne qui ne s’apitoie pas sur son sort.

     Sélen (13 ans) a plongé dans l’univers d’Assassin’s Creed avec « Last descendants » de Matthew J. Kirby chez Bayard qui se déroule durant la guerre de Sécession. Pour notre lecteur ce roman reste fidèle à l’univers du jeu vidéo et l’histoire s’apparente à un prologue. Aussi Sélen attend la suite avec impatience!

     Arthur (14 ans) avait emprunté deux romans à l’esprit fantomatique. Malheureusement « Le fantôme qui écrivait des romans » de Eric Sanvoisin chez Balivernes et « Attends qu’Helen vienne » de Mary Downing Hahn chez Thierry Magnier l’ont ennuyé. Il n’a pas accroché avec l’ambiance, les personnages.

     Yann (14 ans) s’est retrouvé en Russie pendant la bataille de la Bérézina avec « De feu et de neige » de Anne-Marie Pol chez Nathan (à paraître en février). L’aspect historique (bien documenté) a capté notre lecteur mais il n’a pas trouvé d’intérêt à l’histoire sentimentale de l’héroïne Félicité d’Autin. Selon Yann, ce roman s’adresse à des lycéens.

     Elisa (13 ans) a lu avec grand plaisir « Barracuda for ever » de Pascal Ruter chez Didier jeunesse. Un roman dans lequel un grand-père de 85 ans vit une seconde jeunesse au côté de son petit fils. Une histoire tendre qui offre de jolis moments de complicité entre les deux personnages.

     Baptiste (16 ans) a été agréablement surpris avec « Timide » de Sarah Morant chez Hachette. Il a été séduit par la personnalité d’Eleonore, une jeune fille extrêmement réservée suite à un drame familial et il a trouvé rafraîchissant la touche d’humour amené par le triangle amoureux.  Baptiste est aussi revenu sur un roman paru en septembre 2016 (et lu par Marianne ( https://lajeunesseaugrenier.wordpress.com/2016/09/17/comite-ados-de-septembre-2016/ ) »Le copain de la fille du tueur » de Vincent Villeminot chez Nathan. Il a dévoré et adoré ce roman qui détient un secret inattendu!

     Mina (13 ans) n’a pas adhéré aux histoires sentimentales compliquées des personnages de « Le grand saut » de Florence Hinckel chez Nathan. Peut-être est-ce du à la différence d’âge entre notre lectrice et ces jeunes de 17/18 ans?   Par contre le percutant « Need » de Joelle Charbonneau chez Milan a conquis Mina. Need est un réseau social, qui pour chaque mission accomplie par une personne, exauce son besoin. Le roman entremêle efficacement les différentes missions qui provoquent de nombreuses morts!

     Diane (12 ans) a passé un bon moment de lecture avec « Sorcière des brumes tome 1 : l’épreuve du feu » de Lene Kaaberbol chez Bayard. Elle a envie de découvrir la suite des aventures de Clara jeune sorcière pourchassée qui doit maîtriser ses dons.

Nous vous donnons rendez-vous en février pour de nouvelles lectures  🙂

L’équipe jeunesse

Les coups de cœur de Noël du comité lecture des ados

img_2635

Venez vite en librairie découvrir les coups de cœur du comité lecture ados. Ils vous aideront sûrement à choisir vos romans pour Noël 🙂

Camille (12 ans) a sélectionné « The Ones » de Daniel Sweren-Becker chez Hugo roman (collection New Way)

Arthur (14 ans) vous propose « L’échappée » de Allan Stratton chez Milan

Elisa (13 ans) a aimé « Macha ou l’évasion » de Jérôme Leroy chez Syros

Sélen (13 ans) a choisi « Les travaux d’Apollon » de Rick Riordan chez Albin Michel (collection Wiz)

Yann (14 ans) vous propose la trilogie « Méto » de Yves Grevet aux éditions Syros

Mina (12 ans) vous conseille « Lady Helen, le club des mauvais jours » de Allison Goodman chez Gallimard jeunesse

Marianne (17 ans) a apprécié le 2ème tome de « Les Cartographes » de S. E. Grove chez Nathan

Hugo (14 ans) vous emmène dans « Le musée des monstres: la tête réduite » de Lauren Oliver er H-C Chester aux éditions Hachette

Diane (11 ans) a aimé « Le Jardin des épitaphes« de Taï-Marc Le Thanh chez Didier jeunesse

Baptiste (16 ans) a retenu « Timide » de Sarah Morant chez Hachette romans

 

à bientôt,

L’équipe jeunesse

Comité ados de novembre

 

img_2605

le-musee-des-monstres-tome-1-tea-9782010004353_0

 

Nous avions rendez-vous avec nos ados le samedi 26 novembre et voici leurs lectures!

     Marianne (17 ans) a lu le 2ème tome « Les Cartographes: le passage d’or » de S. E. Grove aux éditions Nathan. Cette suite tient ses promesses et notre lectrice n’a pas été déçue par la poursuite de l’intrigue et elle a retrouvé avec plaisir Sophia et Théo les deux jeunes héros du roman.   Elle a enchaîné avec « Le syndrome du papillon » de Maxence Fermine chez Michel Lafon une histoire sentimentale entre Hugo et Morgane qui se rencontrent dans un hôpital psychiatrique. Marianne a trouvé le personnage de Morgane plus intéressant (que celui d’Hugo) par son côté mystérieux. Un joli roman!

     Hugo (14 ans) a aimé « Le musée des monstres: la tête réduite » de Lauren Oliver et H. C. Chester chez Hachette pour son ambiance étrange et pour ses personnages étonnants. Une tête réduite au pouvoir inquiétant, des meurtres et des orphelins aux talents incroyables vous attendent dans cette aventure énigmatique.

     Arthur (14 ans) a un avis mitigé sur « Le sacre des Trois » de J-D Rinehart chez Pocket dans lequel trois frères et sœur sont séparés à la naissance, par un roi tyran, pour éviter une prophétie. Plusieurs années plus tard, les trois enfants décident de se retrouver pour accomplir leur destin. Notre lecteur a trouvé l’intrigue trop longue mais il s’est attaché aux personnages et à leurs évolutions.

     Diane (11 ans) a commencé par présenter « Dan et Célia, les jumeaux d’autremonde: l’impossible mission » de Sophie Audouin-Mamikonian chez XO. Ce livre s’adresse aux lecteurs de la série Tara Duncan puisqu’on y suit les aventures de ses enfants mais pas que…en effet les non initiés peuvent le lire. Notre lectrice a apprécié cette lecture divertissante ponctuée de moments drôles.  Diane a continué avec « Toi + Moi + tous les autres #mesamismesamours T2 » de Sylvaine Jaoui chez Albin Michel un roman plaisant sur l’amitié, les relations sentimentales d’un groupe de jeunes artistes.  Et pour finir, notre lectrice a embarqué aux côtés de Hypoténuse, Double-Peine et Poisson-Pilote dans « Le Jardin des épitaphes » de Taï-Marc Le Thanh chez Didier jeunesse. Elle a adoré l’univers post-apocalyptique très sombre et dangereux que vont devoir traverser nos trois personnages pour rejoindre leurs parents.

     Yann (14 ans) avec « Double faute » d’Isabelle Pandazopoulos chez Gallimard (collection Scripto) a suivi deux frères joueurs de tennis qui s’entraînent de manière intensive pour participer à Roland Garros. L’entente et la relation fraternelle a capté notre lecteur, mais il a regretté que l’histoire soit trop triste (et il a relevé que le roman comporte de nombreux termes techniques propre au tennis).

     Elisa (13 ans) a plongé dans les différents mondes du roman « Ezoah » de Bertrand Ferrier et Maxime Fontaine aux éditions Libertad. Ezoah est une jeune fille de 8 ans mais Elisa a été gênée par le décalage entre le jeune âge de l’héroïne et ses réflexions très matures. Toutefois, notre lectrice a aimé la description et la découverte des différents univers.

     Mina (12 ans), avec « Lumière » de Carole Trébor chez Rageot, a embarqué dans l’aventure de Svetlana en Russie au temps de la tsarine Catherine la Grande. Un roman sur la quête d’identité qui mêle habilement l’historique au fantastique. Néanmoins le roman est très riche (un peu trop) en informations et en actions aussi Mina regrette que l’histoire ne soit pas une trilogie.

     Camille (12 ans) a fait la connaissance de « The Ones « de Daniel Sweren-Becker chez Hugo roman (collection New Way). Ces hommes devenus parfaits suite à des modifications génétiques vont être victimes d’un mouvement contestataire et de persécutions. Un roman intéressant qui aborde l’intolérance et le terrorisme.

     Sélen (13 ans) s’est attaché dans « Les belles vies  » de Benoît Minville chez Sarbacane,  à l’amitié et aux ados qui vont quitter leur environnement urbain pour se donner une nouvelle chance. En revanche le langage un peu trop familier dans les dialogues l’a légèrement dérangé.

Le prochain comité se déroulera en janvier mais nous vous présenterons prochainement les coups de cœur de nos ados pour Noël!

L’équipe jeunesse