La noirceur des couleurs

9782211233934FS

La noirceur des couleurs de Martin Blasco

aux éditions Ecole des Loisirs, collection Médium+ (15.50 euros).

1910. Nous sommes dans les rues de Buenos Aires, qui s’apprête à fêter « el centenario » de la Révolution Argentine, à travers une exposition universelle. Les rues et les habitants sont en effervescence. C’est dans cet atmosphère que réapparaît au domicile familial, Amira, jeune fille âgée aujourd’hui de 25 ans.

La dernière fois que ses parents l’ont vu, c’était un 1885, avant que cette dernière ne se fasse kidnapper dans son berceau avec quatre autres bébés du quartier…..Après l’euphorie et la joie de retrouver leur fille, vient le temps des questions. Amira est amnésique. Elle n’a aucun souvenir sur ce qui lui ai arrivé ces 25 dernières années…. Où était-elle retenue ? Qui l’a kidnappé et pourquoi ? Pourquoi est-elle de retour, pourquoi aujourd’hui ? Que lui a-t-on fait subir durant toutes ces années ? Autant d’interrogations auxquelles va tenter de répondre Alejandro, jeune journaliste en charge de l’enquête….

Énorme coup de cœur pour ce roman aussi noir que son titre. On suit donc Alejandro qui va tenter par tous les moyens de découvrir le sens de toute cette histoire. Parallèlement, sous forme de chapitres alternés, nous découvrons le journal de bord de celui qui, en 1885, a décidé de kidnapper cinq bébés. Une immersion dans les pensées d’un « savant-fou » que rien n’arrêtera jusqu’à son objectif final ! Entre frissons, tensions , découvertes macabres et retournement de situation, impossible de rester de marbre face à « La Noirceur des couleurs ». Une intrigue extrêmement bien ficelée et diaboliquement efficace, qui vous tiendra en haleine jusqu’à la dernière page !  Jusqu’où l’homme est-il capable d’aller au nom de la science ? …

A partir de 14/15 ans

 

Estelle

Publicités

The sun is also a star

The sun is also a star de Nicola Yoon, aux éditions Bayard. (16.90 euros)

Résultat de recherche d'images pour "the sun is also a star"

 

Daniel, 18 ans, fils de Coréens immigrés, est destiné à entrer à Harvard et à suivre un parcours professionnel brillant et déjà tracé. Il est passionné de poésie et croit dur comme fer au destin. Il va croiser le chemin de Natasha, 17 ans, arrivée de Jamaïque il y a dix ans avec sa famille; ils sont sans-papiers, et ce soir, ils devront quitter les Etats-unis pour toujours. S’il croit au destin, elle ne croit qu’en la science. Il ne leur reste que 12 heures pour se rencontrer, apprendre à se connaître, et s’aimer.

Le compte à rebours est lancé…

 

Si je n’ai pas été totalement convaincue par le premier roman de l’auteur, à savoir « Everything Everything », j’ai tout de même décidé de lui laisser une seconde chance avec « The sun is also a star », et j’ai bien fait.

On découvre donc Daniel et Natasha, qui ne semblaient absolument pas destinés à se rencontrer. Et pourtant, une succession d’événements, qui vu de l’extérieur paraissent complètement minimes, vont les amener sur la route l’un de l’autre. Le hasard ? Peut-être…Mais si c’était le destin ? et si chaque petit élément qui constituait nos journées, nos vies, était destiné à nous amener à un endroit bien précis ? Et si chaque personne croisant notre route jouait un rôle déterminant dans nos vies ? C’est ce que vont découvrir nos deux héros. Je me suis laissée complètement emporter par leurs histoires, d’abord personnelles, puis LEUR histoire, commune. L’auteur aborde le sujet de l’immigration, des origines et des racines de façon cohérente et profonde, avec une très belle sensibilité. Et puis les petits interludes sur l’histoire de certains personnages croisés au fil du roman apportent encore plus de force, et ont finis de me convaincre.

A partir de 14 ans

Estelle