Comité ados février

IMG_3807.JPG

 

C’est Nathan (13 ans) qui a lancé ce comité avec sa lecture mitigée de Snow de Danielle Paige aux éditions Milan. Malgré un début « incroyable », il a beaucoup moins adhéré à la seconde partie du roman, qu’il a trouvé sans surprises, et trop proche de ce qu’il a l’habitude de lire. Il a tout de même noté que l’univers était très bien décrit. Malgré ça, notre lecteur n’a pas été jusqu’au bout de sa lecture.

Apolline (12 ans) a beaucoup apprécié 21 printemps comme un million d’étoiles de Camille Brissot aux éditions Syros. Elle a trouvé  certaines réflexions « philosophiques » très belles et que c’était un vrai beau roman sur la vie.

Anne (14 ans) quant à elle, a eu un énorme coup de cœur pour Nos vies en l’air de Manon Fargetton aux éditions Rageot. Elle l’a trouvé particulièrement touchant, « hyper émouvant », très bien écrit, et loin de tous les clichés que l’on peut lire sur les adolescents.  Le sujet difficile du suicide est pour Anne, extrêmement bien amené avec une fin surprenante. Notre jeune lectrice l’a même décrit comme étant désormais « son roman préféré de tous les temps », Rien que ça  !

Isia-lou (13 ans) est restée de marbre face à Celle qui marche la nuit de Delphine Bertholon aux éditions Albin Michel. Elle s’attendait à frissonner au cours de sa lecture, pensant que ce serait une lecture parfaite pour Halloween, mais à sa grande déception, elle n’a pas eu peur à aucun moment et regrette ce manque de tension.

Léa (13 ans) a embarqué pour le Winterhouse hotel de Ben Guterson aux éditions Albin Michel. Grâce aux nombreuses descriptions, elle a réussi à s’immerger complètement dans l’univers et dans l’histoire. Un très bon moment de lecture.

Leïla (14 ans) n’a pas été transportée par Mon âme frère de Gaël Aymon aux éditions Actes sud junior. Elle n’a pas été sensible à l’histoire de l’héroïne. Il lui a manqué quelque chose pour réellement adhérer à ce roman.

Salomé (13 ans) a adoré Strong girls forever de Holly Bourne aux éditions Nathan. Elle a notamment apprécié la manière dont sont représentés les problèmes adolescents, au travers des trois personnages principaux: Lottie, Amber, et Evie. C’est une lecture qu’elle recommande.

Gaël (14 ans) s’est laissé embarquer dans Fréquence Oregon de Loïc Le pallec aux éditions Sarbacane. Il a apprécié la quête des personnages principaux dans ce monde futuriste où la terre est complètement dévastée. Il a trouvé le rythme particulièrement effréné et ne s’est pas ennuyé une seule seconde.

 

Estelle

 

Publicités

COMITE ADOS JANVIER 2019

img_3769

 

Belle et fabuleuse année à vous tous! Pas de répit pour le comité de lecture, la reprise avait lieu ce dernier samedi des vacances. C’est en petit comité que nos ados ont partagé leurs dernières lectures.

Camille (15 ans)   a été  rapidement pris par l’histoire d’Engrenages et sortilèges d’Adrien Tomas aux éditions Rageot. L’intrigue s’installe en un temps court et le scénario est bien ficelé. Néanmoins, étant un « one shot », l’ensemble du roman lui a donné un sentiment « torché » et « rapide » à l’issue de la lecture.

Diane (14 ans) a été déçue par par Terre de brume, le sanctuaire des Dieux T1 de Cindy Van Wilder aux éditions Rageot. Elle est malgré tout allée au bout du roman sans pour autant réussir à s’attacher aux personnages ni à l’intrigue du roman.

Mattéo (15 ans) est actuellement possédé par My best friend’s exorcicm de Grady Hendrix aux éditons Milan.  Notre lecteur en est à la moitié du roman qu’il trouve « flippant » à souhait.  Il nous a également appris que l’auteur de ce roman est doué pour les romans d’horreur. Une plongée dans les année ’80 qu’il apprécie particulièrement pour s’immiscer encore plus dans l’ambiance angoissante et rétro de ce roman.  La couverture vintage laisse présager sur la période. Pour autant tous désapprouvent la typographie du titre du roman la trouvant trop « moderne »  et « fluo » en contradiction avec l’ambiance du roman.

Ce livre a aussi été l’occasion d’évoquer l’identification de nos lecteurs aux protagonistes des romans. En effet, dans « My best firend’s exorcism », les personnages principaux sont 2 jeunes filles. En aucun cas, Mattéo a trouvé cela gênant.  Et ses camarades lecteurs de le confirmer : si l’intrigue est bonne peu importe l’âge ou le sexe du héros… à bon entendeur 😉  

Mina (15 ans) a succombé au roman apocalyptique de Manon Fargetton Dix jours avant la fin du monde aux éditions Gallimard Jeunesse. Elle a « adoré » l’enchaînement des chapitres s’attachant à tour de rôle à l’histoire de chaque personnage. On y découvre les liens entre eux et le lecteur peut s’amuser à trouver des parallèles entre l’écriture du roman d’un des protagonistes avec les personnages de l’histoire . Un roman réaliste qui l’a captivée tout en immisçant un doute sur le final de l’histoire.

 

Le comité de lecture s’est terminé par leurs lectures personnelles:

 

Mina s’est replongée dans la série Oksa Pollock d’Anne Plichota et de Cendrine Wolf aux éditions Pocket Jeunesse. Il se sont tous accordés à dire que cette série est incroyable. Malgré un premier tome un peu en longueur mais qui permet de poser le décor, les autres volumes de la série sont sans temps mort avec un univers très riche.

Quand à Camille, il a découvert le premier tome de la série Le cercle des 17 de Richard Paul Evans aux éditions Pocket Jeunesse.  Il a aimé ce héros imparfait qui a le syndrome de gilles de la tourrette. Le scénario est original et le héros n’est pas le plus talentueux ou le plus fort du roman.

Vincent a lu « 3 è droite » de François  Descraques aux éditions Flammarion. Ce n’est pas sous le format papier qu’il l’a lu mais sur Twitter. L’auteur publiait quotidiennement ses textes mais aussi des vidéos et  des images en complément. Il a aimé la part étrange et paranormale de ce roman. Une belle découverte et une autre façon de lire  qu’il a apprécié.

Nous avons clôture ce comité en découvrant que 2 lectrices de ce comité ados écrivaient. Diane écrit dans des univers fantastiques et sur papier tandis que Mina publie des textes sur Wattpad (site gratuit où les usagers peuvent publier gratuitement des textes). Nos autrices de demain 😉 ? 

 

Rendez-vous en février pour le prochain comité!

 

Anne-Rozenn

 

 

Comité ados octobre 2018

Le samedi 13 octobre au matin avait lieu le premier comité ados en demi-groupe. L’occasion pour ce nouveau groupe de faire connaissance et d’échanger sur les lectures empruntées la fois dernière !

 

IMG_3703

(cliquez sur les titres pour obtenir les résumés de chaque roman)

Anne, 13 ans, s’est lancée la première et nous a parlé du livre « le plus bizarre qu’elle n’ait jamais lu », à savoir  Le goût amer de l’abîme de Neal Shusterman aux éditions Nathan. On suit donc l’histoire de Caden, jeune adolescent de 15 ans atteint de schizophrénie. Le récit alterne entre des descriptions de sa vie réelle et de ce qui se passe dans sa tête, où il est passager d’un vaisseau rempli de monstres, et navigant sur l’océan déchaîné.  Elle a trouvé ce roman profondément déroutant, et bien qu’elle ait eu du mal à rentrer dans l’histoire, elle a adoré et a souligné la beauté de l’écriture. Elle a même tenu à nous lire à voix haute certains passages l’ayant profondément marqués.

Nathan (13 ans), lui, a passé un très bon moment avec la lecture de Signe particulier: transparente de Nathalie Stragier, chez Syros. Malgré le fait qu’il ait mis un peu de temps à entrer dans l’histoire, il a trouvé que c’était une lecture légère, et a particulièrement apprécié l’humour de certains passages.

Isia-Lou (13 ans) a poursuivi avec Tous les bruits du monde de Sigrid Baffert aux éditions Milan. Notre jeune lectrice a apprécié le fait que l’action se passe à une autre époque (début du 20e siècle), la notion de « voyage », ainsi que l’action riche en rebondissement. Cependant, elle regrette un manque de descriptions, qui l’a empêché de réellement se plonger dans le décor. De plus, elle a eu beaucoup de mal à s’attacher aux personnages principaux. En bref, il lui a manqué « un petit quelque chose » pour réellement apprécier sa lecture.

Antonin a dévoré Le dernier magicien de Lisa Maxwell, aux éditions Casterman. Il est très vite rentré dans l’histoire, et à beaucoup aimé l’action et le suspens présent tout au long du roman. L’opposition entre les deux mondes (le monde magique et le monde réel) lui a beaucoup fait penser à Harry Potter et aux Animaux Fantastiques.

Leïla, 13 ans, a lu d’une traite Point of view, de Patrick Bard aux éditions Syros. Elle a trouvé ce roman à la fois « hyper triste  » et « hyper intéressant ». Elle a été marquée par le rôle des parents, qui vont tarder à comprendre ce qui se passe dans la vie de leur fils. Elle recommande vivement ce roman, qui traite d’un sujet peu abordé dans la littérature jeunesse (comme se sont accordés à le dire tous les ados), et qui peut permettre de lever des tabous.

Gaël, 13 ans, s’est laissé embarquer en 2049, dans une ville complètement détruite par la dictature, avec Kaplan de Sébastien Gendron aux éditions Syros. Notre lecteur a bien aimé sa lecture. Il a trouvé qu’il était facile de rentrer dans l’histoire grâce à l’action bien présente.

Apolline (12 ans) nous a parlé de La vie dure trois minutes de Agnès Laroche, aux éditions Rageot. Elle a trouvé ce roman extrêmement touchant (surtout la fin, comme elle nous l’a précisé). Elle a beaucoup aimé le lien d’amitié entre les deux jeunes filles.

Salomé a adoré Coeur Battant de Axl Cendres aux éditions Sarbacane. Elle a énormément apprécié l’humour avec lequel l’auteur traite d’un sujet aussi important. Elle a trouvé les personnages à la fois drôles et touchants, en particulier celui de Jacopo, « vieux papy blasé et aigri » et celui d’Alice.

Léa, 13 ans, n’a pas pu être présente mais elle a quand même souhaité nous faire découvrir sa lecture en nous laissant une petite note. Elle a lu La fille d’avril, d’Annelise Heurtier aux éditions Casterman. « J’ai beaucoup aimé ce livre car l’histoire est prenante, on s’attache aux personnages. Je pense que tout le monde devrait lire un livre dans ce genre car c’est important de savoir notre passé pour ne pas reproduire plusieurs fois les mêmes erreurs. A cette époque, les femmes n’étaient pas libre mais en rêvaient. Je pense que surtout si l’on est une femme (ou un homme) il est important de savoir ceci. »

Pour terminer, les ados ont lancé la discussion sur une autrice qu’ils apprécient tous particulièrement: Cathy Cassidy. Ils se sont tous accordés pour dire que ses romans étaient toujours très bien écrits. Ils ont également soulevé le fait que chaque lecteur se retrouvera forcément dans l’un de ses personnages. Ils regrettent juste les couvertures faisant trop « petite fille », alors que ses romans peuvent se lire à tout âge, et sont aussi bien destinés aux filles qu’aux garçons. Et ma foi, c’était une bien chouette façon de conclure ce premier comité en leur présence !

 

Estelle