Dernier comité ados de l’année !

Samedi dernier, et pour la dernière fois de cette année scolaire (le comité reviendra bien évidemment dès septembre !!) j’ai eu le plaisir de retrouver les jeunes membres de ce comité pour échanger une dernière fois sur leurs dernières lectures avant les grandes vacances! Nous nous sommes donc donnés rendez-vous au café Miette, à Dinan, et avons pu discuter lecture pendant près de 2 heures!

 

IMG_3827.JPG

C’est Anne (14 ans) qui a ouvert le bal avec son dernier gros coup de cœur, Lou après tout, tome 1: Le grand effondrement de Jérôme Leroy aux éditions Syros. Elle a trouvé que ce roman était une vrai continuité de notre monde actuel, et qu’il était donc particulièrement réaliste (et donc particulièrement effrayant !!!). C’est un roman « extraordinaire » selon notre jeune lectrice.

Antonin (13 ans) a enchaîné avec L’éblouissante lumière des deux étoiles rouges, de Davide Morosinotto aux éditions Ecole des Loisirs. Il a beaucoup apprécié l’histoire de Viktor et Nadia, et notamment la forme du roman (sous forme de journal intime, avec des annotations, et des documents officiels). Cette forme particulière donne un rythme intéressant au roman.

Diane (14 ans) a également eu un coup de cœur pour sa dernière lecture: Iskari, tome 1 Asha, tueuse de dragons, de Kristen Ciccarelli aux éditions Gallimard jeunesse. Elle a adoré ce monde fantastique et de légende, qu’il lui a été impossible de lâcher avant la toute dernière page.

Leïla (14 ans), a contrario, n’a pas été jusqu’au bout de Dans la maison de Philippe Leroy chez Rageot. Elle a trouvé la première partie « un peu longue », a trouvé qu’il y avait trop de personnage, et n’a pas eu peur une seule seconde. Bref, une lecture non concluante pour elle.

A l’instar de Leïla, Nathan (14 ans) n’a pas été au bout du roman Lancer l’alerte de Jean-Christophe Tixier aux éditions Rageot. Cependant, il a tout de même souligné avoir beaucoup aimé l’écriture de l’auteur, ainsi que le fait que les chapitres s’enchaînent vite et de façon cohérente. Mais il n’a malheureusement pas été assez happé par l’histoire pour aller au bout.

Léa (14 ans) nous a dans un premier temps parlé de On m’appelle enfant i de Steve Tasane chez Gallimard jeunesse. Elle a trouvé ce court roman très original et « hyper intéressant ». Elle a ensuite enchaîné avec sa lecture en cours: Dix battements de cœur de Naïma Murail-Zimmerman aux éditions Ecole des Loisirs: elle n’a pas encore fini, mais compte bien aller au bout de ce roman qu’elle apprécie beaucoup pour l’instant.

Camille (15 ans) a enchaîné avec sa lecture de L’enchanteur de Stephen Carrière aux éditions Pocket Jeunesse.  Et c’est un avis mitigé pour notre jeune lecteur. Il a plutôt apprécié la première partie du roman, mais a été beaucoup moins sensible à la deuxième partie, qui tourne un peu au fantastique. De plus, il a trouvé la fin trop bâclée.

Mina (15 ans) a continué avec ses deux dernières lectures: tout d’abord Nos éclats de miroir de Florence Hinckel, chez Nathan: roman qu’elle a trouvé simple, voir trop simple. Il ne lui a pas laissé un souvenir indéfectible. Puis elle nous a parlé de Un si petit oiseau, de Marie Pavlenko chez Flammarion. Même si elle a plutôt apprécié l’écriture de l’autrice, elle a malheureusement trouvé l’histoire beaucoup trop prévisible et pas vraiment originale.

Gaël (14 ans) nous a plongé dans le thriller avec Snap Killer de Sylvie Allouche chez Syros. Un roman qu’il a beaucoup apprécié, et qui abordent des sujets importants comme le harcèlement scolaire et les réseaux sociaux.

Enfin, c’est Apolline (13 ans)qui a clôturé ce comité avec Long way down de Jason Reynolds aux éditions Milan. C’était la première fois qu’elle lisait un roman en vers libres, et elle a trouvé ça un peu perturbant au départ (même si elle a fini par s’y habituer). Malheureusement, même si elle a finalement aimé la mise en page, elle est restée complètement en dehors du récit et de l’histoire. Avis mitigé.

 

Et voilà, le comité ados c’est fini pour cette année scolaire Un grand merci à tous nos ados pour cette belle année: voir votre enthousiasme et votre curiosité toujours renouvelée est un véritable plaisir pour nous. Cette année aura été riche en belles lectures et beaux échanges. On se donne rendez-vous en septembre, et on a déjà hâte de vous retrouver !

 

L’équipe jeunesse

Publicités

Comité ados février

IMG_3807.JPG

 

C’est Nathan (13 ans) qui a lancé ce comité avec sa lecture mitigée de Snow de Danielle Paige aux éditions Milan. Malgré un début « incroyable », il a beaucoup moins adhéré à la seconde partie du roman, qu’il a trouvé sans surprises, et trop proche de ce qu’il a l’habitude de lire. Il a tout de même noté que l’univers était très bien décrit. Malgré ça, notre lecteur n’a pas été jusqu’au bout de sa lecture.

Apolline (12 ans) a beaucoup apprécié 21 printemps comme un million d’étoiles de Camille Brissot aux éditions Syros. Elle a trouvé  certaines réflexions « philosophiques » très belles et que c’était un vrai beau roman sur la vie.

Anne (14 ans) quant à elle, a eu un énorme coup de cœur pour Nos vies en l’air de Manon Fargetton aux éditions Rageot. Elle l’a trouvé particulièrement touchant, « hyper émouvant », très bien écrit, et loin de tous les clichés que l’on peut lire sur les adolescents.  Le sujet difficile du suicide est pour Anne, extrêmement bien amené avec une fin surprenante. Notre jeune lectrice l’a même décrit comme étant désormais « son roman préféré de tous les temps », Rien que ça  !

Isia-lou (13 ans) est restée de marbre face à Celle qui marche la nuit de Delphine Bertholon aux éditions Albin Michel. Elle s’attendait à frissonner au cours de sa lecture, pensant que ce serait une lecture parfaite pour Halloween, mais à sa grande déception, elle n’a pas eu peur à aucun moment et regrette ce manque de tension.

Léa (13 ans) a embarqué pour le Winterhouse hotel de Ben Guterson aux éditions Albin Michel. Grâce aux nombreuses descriptions, elle a réussi à s’immerger complètement dans l’univers et dans l’histoire. Un très bon moment de lecture.

Leïla (14 ans) n’a pas été transportée par Mon âme frère de Gaël Aymon aux éditions Actes sud junior. Elle n’a pas été sensible à l’histoire de l’héroïne. Il lui a manqué quelque chose pour réellement adhérer à ce roman.

Salomé (13 ans) a adoré Strong girls forever de Holly Bourne aux éditions Nathan. Elle a notamment apprécié la manière dont sont représentés les problèmes adolescents, au travers des trois personnages principaux: Lottie, Amber, et Evie. C’est une lecture qu’elle recommande.

Gaël (14 ans) s’est laissé embarquer dans Fréquence Oregon de Loïc Le pallec aux éditions Sarbacane. Il a apprécié la quête des personnages principaux dans ce monde futuriste où la terre est complètement dévastée. Il a trouvé le rythme particulièrement effréné et ne s’est pas ennuyé une seule seconde.

 

Estelle

 

Comité ados octobre 2018

Le samedi 13 octobre au matin avait lieu le premier comité ados en demi-groupe. L’occasion pour ce nouveau groupe de faire connaissance et d’échanger sur les lectures empruntées la fois dernière !

 

IMG_3703

(cliquez sur les titres pour obtenir les résumés de chaque roman)

Anne, 13 ans, s’est lancée la première et nous a parlé du livre « le plus bizarre qu’elle n’ait jamais lu », à savoir  Le goût amer de l’abîme de Neal Shusterman aux éditions Nathan. On suit donc l’histoire de Caden, jeune adolescent de 15 ans atteint de schizophrénie. Le récit alterne entre des descriptions de sa vie réelle et de ce qui se passe dans sa tête, où il est passager d’un vaisseau rempli de monstres, et navigant sur l’océan déchaîné.  Elle a trouvé ce roman profondément déroutant, et bien qu’elle ait eu du mal à rentrer dans l’histoire, elle a adoré et a souligné la beauté de l’écriture. Elle a même tenu à nous lire à voix haute certains passages l’ayant profondément marqués.

Nathan (13 ans), lui, a passé un très bon moment avec la lecture de Signe particulier: transparente de Nathalie Stragier, chez Syros. Malgré le fait qu’il ait mis un peu de temps à entrer dans l’histoire, il a trouvé que c’était une lecture légère, et a particulièrement apprécié l’humour de certains passages.

Isia-Lou (13 ans) a poursuivi avec Tous les bruits du monde de Sigrid Baffert aux éditions Milan. Notre jeune lectrice a apprécié le fait que l’action se passe à une autre époque (début du 20e siècle), la notion de « voyage », ainsi que l’action riche en rebondissement. Cependant, elle regrette un manque de descriptions, qui l’a empêché de réellement se plonger dans le décor. De plus, elle a eu beaucoup de mal à s’attacher aux personnages principaux. En bref, il lui a manqué « un petit quelque chose » pour réellement apprécier sa lecture.

Antonin a dévoré Le dernier magicien de Lisa Maxwell, aux éditions Casterman. Il est très vite rentré dans l’histoire, et à beaucoup aimé l’action et le suspens présent tout au long du roman. L’opposition entre les deux mondes (le monde magique et le monde réel) lui a beaucoup fait penser à Harry Potter et aux Animaux Fantastiques.

Leïla, 13 ans, a lu d’une traite Point of view, de Patrick Bard aux éditions Syros. Elle a trouvé ce roman à la fois « hyper triste  » et « hyper intéressant ». Elle a été marquée par le rôle des parents, qui vont tarder à comprendre ce qui se passe dans la vie de leur fils. Elle recommande vivement ce roman, qui traite d’un sujet peu abordé dans la littérature jeunesse (comme se sont accordés à le dire tous les ados), et qui peut permettre de lever des tabous.

Gaël, 13 ans, s’est laissé embarquer en 2049, dans une ville complètement détruite par la dictature, avec Kaplan de Sébastien Gendron aux éditions Syros. Notre lecteur a bien aimé sa lecture. Il a trouvé qu’il était facile de rentrer dans l’histoire grâce à l’action bien présente.

Apolline (12 ans) nous a parlé de La vie dure trois minutes de Agnès Laroche, aux éditions Rageot. Elle a trouvé ce roman extrêmement touchant (surtout la fin, comme elle nous l’a précisé). Elle a beaucoup aimé le lien d’amitié entre les deux jeunes filles.

Salomé a adoré Coeur Battant de Axl Cendres aux éditions Sarbacane. Elle a énormément apprécié l’humour avec lequel l’auteur traite d’un sujet aussi important. Elle a trouvé les personnages à la fois drôles et touchants, en particulier celui de Jacopo, « vieux papy blasé et aigri » et celui d’Alice.

Léa, 13 ans, n’a pas pu être présente mais elle a quand même souhaité nous faire découvrir sa lecture en nous laissant une petite note. Elle a lu La fille d’avril, d’Annelise Heurtier aux éditions Casterman. « J’ai beaucoup aimé ce livre car l’histoire est prenante, on s’attache aux personnages. Je pense que tout le monde devrait lire un livre dans ce genre car c’est important de savoir notre passé pour ne pas reproduire plusieurs fois les mêmes erreurs. A cette époque, les femmes n’étaient pas libre mais en rêvaient. Je pense que surtout si l’on est une femme (ou un homme) il est important de savoir ceci. »

Pour terminer, les ados ont lancé la discussion sur une autrice qu’ils apprécient tous particulièrement: Cathy Cassidy. Ils se sont tous accordés pour dire que ses romans étaient toujours très bien écrits. Ils ont également soulevé le fait que chaque lecteur se retrouvera forcément dans l’un de ses personnages. Ils regrettent juste les couvertures faisant trop « petite fille », alors que ses romans peuvent se lire à tout âge, et sont aussi bien destinés aux filles qu’aux garçons. Et ma foi, c’était une bien chouette façon de conclure ce premier comité en leur présence !

 

Estelle

Comité ados de janvier 2018

Belle année 2018 à tous. C’est reparti pour toujours plus de lectures!

IMG_3332

 

Elisa (14 ans) s’est lancée dans le très attendu « Tortues à l’infini » de John Green aux éditions Gallimard. Aza, 16 ans, est confrontée au quotidien à ses tocs. Elle voit des microbes partout  et fait des crises de panique. Suite à la disparition du père d’un ancien ami de primaire, Aza part enquêter et devra affronter ses angoisses. Elisa a été plus interpellée et fascinée par la vie d’Aza, sa maladie, ses pulsions incontrôlables que par l’enquête qui passe rapidement au second plan. Ce roman a également pris un autre écho en découvrant qu’il s’inspirait du parcours personnel de l’auteur qui lui aussi a souffert de troubles obsessionnels compulsifs.

Mattéo (14 ans)  nous a présenté « Shamanka, la magie est partout » de Jeanne Willis aux éditions Bayard. Sam vit avec sa tante et découvre un jour le carnet de son grand-père, dans lequel figure un listing de noms. Il décide de se lancer à leur recherche pour résoudre le mystère de ses origines. Malgré un début réussi, Mattéo a perdu le fil de l’histoire. Les noms des personnages de la liste étant trop similaires ont rendu la lecture confuse et le sentiment d’un roman « compliqué ».

Anne-Laure (17 ans) a été conquise par le roman historique « Révoltées »  de Carole Trébor aux éditions Rageot.  Moscou, fin de la première guerre mondiale. 2 sœurs prennent le chemin de la rébellion. Tatiana rejoint un groupe de jeunes artistes qui rêvent de balayer l’ordre établi, sa sœur Lena prend les armes avec les révolutionnaires. Hormis, une difficulté à se familiariser avec tous les termes russes, Anne-Laure a trouvé ce roman réaliste et passionnant. Une plongée dans la première guerre mondiale du point de vue russe qui l’a captivée? Un vision peu ou pas traitée dans les romans pour ados.  Anne-Laure a poursuivi par le dernier roman  de Jay Asher , »What light » aux éditions Michel Lafon.  S’attendant au même type de roman que « 13 reasons why » du même auteur, elle a été peu un peu perturbée en débutant sa lecture d’autant que la 4ème de couverture ne révélait  pas grand chose. Tous les hivers, la famille de Sierra déménage  de l’Orégon pour la Californie pour vendre des sapins. Jusqu’à ce Noël particulier, quand Sierra rencontre Caleb. Au final, une très belle romance tombant à pique dans l’ambiance de Noël.

Baptiste (17 ans) s’est aventuré dans la Grèce ancienne avec « La Nouvelle Sparte » d’Erik L’homme aux éditions Gallimard Jeunesse. Deux siècle après les grands bouleversements qui ont balayé le monde-d’avant, Nouvelle-Sparte vit en paix au bord du lac Baïkal. Valère et Alexia, seize ans, se préparent à devenir pilotes d’élite quand une série d’attentats sème le chaos dans la cité.  Baptiste a été déçu par le dernier roman d’Erik L’Homme . En cause, la création nouveau mots qui demande trop d’attention. Alors que l’histoire aurait pu être « super », ce nouveau langage a  pris le pas sur sa lecture et a fini par desservir l’intrigue, l’obligeant à revenir plusieurs fois sur ce qu’il venait de lire.

Sélen (14 ans) nous a mis l’eau à la bouche avec « Rain »  de Virginia Bergin aux éditions Bayard. Une pluie mortelle s’abat sur terre : l’humanité est menacée de disparation. Un début prometteur et addictif, Sélen nous en dira plus le mois prochain une fois qu’il l’aura terminé.

Mina (13 ans) a lu  «  la cité de l’oubli » de Sharon Cameron aux éditions Nathan. Nadia vit dans une cité où tous les 12 ans un mystérieux phénomène efface la mémoire des habitants. Seule, cette jeune fille n’oublie rien et tente de comprendre ce phénomène. Peu habituée au roman d’anticipation et manquant de repère dans le décor, Mina n’a « pas du tout accroché » à sa lecture.

Camille (13 ans)  s’est envolé pour les Etats-Unis avec  « Jusqu’ici tout va bien » de Gary D.Schmidt aux éditions de l’Ecole des Loisirs. 1968, Doug déménage dans une petite ville de l’Etat de New-York. Sa famille est au bord du gouffre :un père sans emploi et 2 grands frères meurtris par la guerre du Vietnam. Au milieu, Doug cherche sa place et se découvre une passion pour le dessin. Camille a bien aimé ce roman : passant des rapports conflictuels à  l’évolution de cet adolescent. Un roman en apparence « monotone » mais racontant beaucoup de choses jamais ennuyantes.

Diane (12 ans) appréciant la SF, avait emprunté « Exo » de Fonda Lee aux éditions Bayard. La terre a été colonisée par des extraterrestres : Les Zhrees. Donovan, 17 ans est sélectionné pour être un EXO, un soldat d’élite des Zhrees. Une intervention tourne mal, et Donovan est enlevé par Sapience, un groupe qui lutte pour l’indépendance de l’espèce humaine. Diane a apprécié cette histoire d’anticipation où l’action l’a entrainée d’une page à l’autre.  Notre jeune lectrice a également tenté de lire le roman futuriste « Sombres étoiles » de Malory Blackman aux éditions Milan, mais s’est vite rendue compte que ce roman n’était pas adapté à son âge.

 

Rendez-vous en février pour le prochain compte rendu!

 

Anne-Rozenn