Du haut de mon cerisier de Paola Peretti

Du haut de mon cerisier

de Paola Peretti aux éditions Gallimard Jeunesse 12€50

 

Du haut de mon cerisier

 

Mafalda grandit moins vite que le noir de ses yeux. Atteinte de la maladie de Stargardt, elle perd progressivement la vue. D’ici peu, la nuit aura envahi ses yeux. Il y a 3 ans, elle a commencé une liste des choses qu’elle ne pourra plus faire comme compter les étoiles la nuit ou grimper en haut de son cerisier. C’est dans celui-ci qu’elle aime s’y réfugier, et confier ses angoisses à Cosimo, un personnage issu d’un livre.

 

Ce roman s’inspire de la vie de l’autrice, elle même atteinte par cette maladie. Dans cette jeune fille de 9 ans, Paola Peretti  nous plonge dans ses frayeurs, ce chamboulement irréversible dont elle a bien conscience. Ce texte nous empoigne par les émotions et se révèle émouvant avec une fillette attachante. Pour autant notre héroïne s’avère combative et forte. C’est étape par étape qu’elle chemine vers l’apaisement nécessaire qui lui donnera le courage et la force d’affronter sa nouvelle vie.

 

A partir de 9/10 ans

Anne-Rozenn

Publicités

Un poids sur le cœur de Yaël Hassan

 

 

Résultat de recherche d'images pour "UN POIDS SUR LE COEUR"

 

Un poids sur le cœur de Yaël Hassan aux éditions Nathan, 5€95

 

Marjorie est une jeune fille de 13 ans mal dans sa peau. Depuis toujours, ses kilos en trop l’empêchent de vivre pleinement sa vie. Comment s’épanouir et se sentir bien quand on est tous les jours la cible des moqueries ? Le collège devient vite un calvaire pour Marjorie jusqu’à ce qu’arrive Jo. Cette fille si maigre est son total opposé mais ne dit-on pas justement que les opposés s’attirent ? Jo va prendre Marjorie sous son aile et ensemble elles vont pouvoir s’entraider, se soutenir et reprendre goût à la vie.

C’est avec émotion et sensibilité que Yaël Hassan aborde les thèmes de l’obésité et du harcèlement scolaire. Par la fluidité de l’écriture mais également un ton assez enjoué, ce roman nous livre un beau message d’espoir et une belle leçon de prise de confiance en soi.

A partit de 11/12 ans

Louise

Dix de Marine Carteron

ob_f3c5bd_telechargement

Dix de Marine Carteron aux éditions du Rouergue, 14€80 

1 manoir sur une île
3 adultes 
7 adolescents 
10 coupables
1 vengeance

Coupés du monde, sans moyen de communication, les candidats vont devoir s’affronter en prime time sur une chaîne nationale. Ils ne le savent pas encore mais le jeu a déjà commencé…et il n’y aura pas de gagnants.

Quand ils se voient proposer un « Escape game littéraire » version télé réalité, Simon, Carie, Charles, Margaux, Tyron, Deborah et Eliot ne se voient pas refuser…Il en est de même pour Hélène, André, et Viviane, censés  « chaperonner » les 7 adolescents… C’est donc tous ensemble qu’ils prennent le départ pour cette mystérieuse île Bretonne, perdue au milieu de nul part … Choix qu’ils vont tous très vite regretter…

Marine Carteron nous livre un vrai roman noir profondément efficace et bien ficelé, où chaque personnages devra, bon gré mal gré, expier ses fautes… Un vrai « Dix petits nègres » des temps modernes, qu’il vous sera impossible de lâcher avant la toute dernière page, et qui risque bien de vous voler quelques heures de sommeil…

A partir de 14/15 ans (mais aussi pour tous les fans des romans à la Agatha Christie!!)

Estelle

La proie de Philippe Arnaud

La proie de Phlippe Arnaud aux éditions Sarbacane  (16€)

005999713

Anthéa quitte le Cameroun, son pays natal, pour Paris. Ce couple de blancs plein de promesses et de bienveillance envers ses parents lui offre  la chance d’une scolarité, et d’une vie dite meilleure. Anthéa n’en ressent pourtant nul le besoin. Son pays, sa terre lui manque.  Une fois débarquée à Paris, Anthéa est seule et le rêve promis s’effondre.

 

Ce roman nous happe progressivement dans l’histoire. Plus défilent les pages et que le calvaire d’Anthéa s’intensifie moins nous avons envie de refermer ce roman au risque de la laisser aux mains de ses bourreaux des temps modernes.  Anthéa va devoir faire preuve de courage pour surmonter l’esclavage moderne, la peur et les menaces qu’elle subit au quotidien. Loin de son pays, Anthéa est seule et l’auteur met en évidence l’absurdité du système de protection français.

Un roman puissant révélant notre impuissance de ce qui est sous nos yeux et qu’on se refuse de voir.

 

A partir de 14 ans

Anne-Rozenn

 

 

Printemps des poètes : séance dédicace/lecture

 

Trusted since 2001

 

« Grandir : toute une histoire » 

Un ouvrage réalisé par des adolescents du Centre pour enfants Épileptiques de Bel-Air de Languédias.

Youwann, Dylan, Solène, Henri, Joachim, Maïwenn et Emma nous livrent leurs mots d’adolescents avec beaucoup de spontanéité, de sincérité et de fraîcheur sur le thème de cette passerelle au monde adulte.

On sourit, on rigole, on est touchés, émus à la lecture de leurs textes. Une entrée dans leur intimité nous révélant leurs doutes, leurs angoisses, leurs envies, leurs espoirs…

Vous l’aurez compris, on est complètement conquises et sous le charme de ce petit ouvrage qui est devenu notre livre de chevet en caisse dans lequel nous aimons y picorer quelques pensées pour nous donner le sourire pour la journée.

 

Anne-Rozenn et Estelle

 

 

 

Coup de cœur

Aujourd’hui, et pour pallier quelques mois sans articles « coup de cœur » (promis, à partir de maintenant, on essaiera de faire mieux!) nous revenons non pas avec un, mais avec deux coups de cœur ! Deux livres complètement différents, mais avec des points de départs similaires: deux personnages principaux masculins, liés par une amitié indestructible…ou presque… 😉

 

9782371022034-475x500-1.jpg

Vicious, de V.E Schwab, aux éditions Lumen, 16euros

A la fac, Eli le brun et Victor le blond partagent la même chambre. Ils sont inséparables et pourtant absolument aux antipodes l’un de l’autre. Victor, c’est l’ombre et Eli, la lumière. Un jour, Eli fait la découverte du siècle : des pouvoirs surhumains semblent se manifester chez ceux qui ont subi une expérience de mort imminente. On les appelle des EO – pour « ExtraOrdinaires ». Aveuglés par l’ambition et la curiosité, les deux amis se lancent un défi insensé celui de frôler la mort pour percer ce mystère…

Dix ans après, Victor s’échappe de prison avec une seule idée en tête: retrouver son ancien meilleur ami… et le tuer… (comment est-il arrivé en prison ? Comment a-t-il réussi à s’en échapper ?? Que s’est-il passé entre les deux hommes pour qu’ils en viennent à se détester ? Mystère, mystère…)

Ici, vous n’aurez pas affaire au combat du bien contre le mal, mais bien du mal contre le « mal absolu ». Et c’est là qu’est tout l’intérêt du roman: loin des héros des romans fantasy young-adult habituels, Eli et Victor sont de véritables « anti-héros », le genre de personnage qui ne vous laissera pas indifférent, et qui vous fera vous poser des questions sur votre propre morale. De plus, V.E Schwab nous livre un roman à la construction furieusement efficace: l’histoire alterne entre passé et présent, le mystère est parfaitement entretenu jusqu’à la toute dernière page sans pour autant ralentir le rythme. Bref, un vrai bon roman young-adult qui sort des sentiers-battus et tient ses promesses !

A partir de 14 ans

9782745997562-475x500-1

Rois de Cendres, de K. Ancrum aux éditions Milan, 16€90

August et Jack n’ont jamais fait partie du même monde. August est discret, alors que Jack est la star du Lycée. Pourtant, tous deux partagent bien des secrets, à commender par leur amitié qui remonte à l’enfance. Quand Jack semble envahi par des hallucinations inquiétantes, c’est le monde d’August qui s’effondre. Il réagit alors de la seule façon qui lui semble envisageable: en plongeant dans la folie de Jack.

« Roi de cendres » fait partie de ces romans pour lesquels je n’attendais rien de particulier, et qui s’est avéré être un véritable coup de cœur. Et je crois que pour véritablement l’apprécier, il faut se lancer sans en savoir trop. Alors je vous dirai juste ceci: Jack et August vous embarquent avec eux pour un voyage aux portes de la folie, où chacun va devenir le seul point d’ancrage de l’autre… Un roman profondément hypnotique, dont on ne ressort pas indemne.

(Et puis impossible de ne pas citer le travail éditorial qui fait de ce roman un véritable objet livre: plus vous suivrez Jack et August sur le sentier de la folie, plus vous verrez les pages du roman noircir au fur et à mesure… fascinant !)

A partir de 14 ans

 

Estelle

Comité ados février

IMG_3807.JPG

 

C’est Nathan (13 ans) qui a lancé ce comité avec sa lecture mitigée de Snow de Danielle Paige aux éditions Milan. Malgré un début « incroyable », il a beaucoup moins adhéré à la seconde partie du roman, qu’il a trouvé sans surprises, et trop proche de ce qu’il a l’habitude de lire. Il a tout de même noté que l’univers était très bien décrit. Malgré ça, notre lecteur n’a pas été jusqu’au bout de sa lecture.

Apolline (12 ans) a beaucoup apprécié 21 printemps comme un million d’étoiles de Camille Brissot aux éditions Syros. Elle a trouvé  certaines réflexions « philosophiques » très belles et que c’était un vrai beau roman sur la vie.

Anne (14 ans) quant à elle, a eu un énorme coup de cœur pour Nos vies en l’air de Manon Fargetton aux éditions Rageot. Elle l’a trouvé particulièrement touchant, « hyper émouvant », très bien écrit, et loin de tous les clichés que l’on peut lire sur les adolescents.  Le sujet difficile du suicide est pour Anne, extrêmement bien amené avec une fin surprenante. Notre jeune lectrice l’a même décrit comme étant désormais « son roman préféré de tous les temps », Rien que ça  !

Isia-lou (13 ans) est restée de marbre face à Celle qui marche la nuit de Delphine Bertholon aux éditions Albin Michel. Elle s’attendait à frissonner au cours de sa lecture, pensant que ce serait une lecture parfaite pour Halloween, mais à sa grande déception, elle n’a pas eu peur à aucun moment et regrette ce manque de tension.

Léa (13 ans) a embarqué pour le Winterhouse hotel de Ben Guterson aux éditions Albin Michel. Grâce aux nombreuses descriptions, elle a réussi à s’immerger complètement dans l’univers et dans l’histoire. Un très bon moment de lecture.

Leïla (14 ans) n’a pas été transportée par Mon âme frère de Gaël Aymon aux éditions Actes sud junior. Elle n’a pas été sensible à l’histoire de l’héroïne. Il lui a manqué quelque chose pour réellement adhérer à ce roman.

Salomé (13 ans) a adoré Strong girls forever de Holly Bourne aux éditions Nathan. Elle a notamment apprécié la manière dont sont représentés les problèmes adolescents, au travers des trois personnages principaux: Lottie, Amber, et Evie. C’est une lecture qu’elle recommande.

Gaël (14 ans) s’est laissé embarquer dans Fréquence Oregon de Loïc Le pallec aux éditions Sarbacane. Il a apprécié la quête des personnages principaux dans ce monde futuriste où la terre est complètement dévastée. Il a trouvé le rythme particulièrement effréné et ne s’est pas ennuyé une seule seconde.

 

Estelle