Coup de cœur

Aujourd’hui, et pour pallier quelques mois sans articles « coup de cœur » (promis, à partir de maintenant, on essaiera de faire mieux!) nous revenons non pas avec un, mais avec deux coups de cœur ! Deux livres complètement différents, mais avec des points de départs similaires: deux personnages principaux masculins, liés par une amitié indestructible…ou presque… 😉

 

9782371022034-475x500-1.jpg

Vicious, de V.E Schwab, aux éditions Lumen, 16euros

A la fac, Eli le brun et Victor le blond partagent la même chambre. Ils sont inséparables et pourtant absolument aux antipodes l’un de l’autre. Victor, c’est l’ombre et Eli, la lumière. Un jour, Eli fait la découverte du siècle : des pouvoirs surhumains semblent se manifester chez ceux qui ont subi une expérience de mort imminente. On les appelle des EO – pour « ExtraOrdinaires ». Aveuglés par l’ambition et la curiosité, les deux amis se lancent un défi insensé celui de frôler la mort pour percer ce mystère…

Dix ans après, Victor s’échappe de prison avec une seule idée en tête: retrouver son ancien meilleur ami… et le tuer… (comment est-il arrivé en prison ? Comment a-t-il réussi à s’en échapper ?? Que s’est-il passé entre les deux hommes pour qu’ils en viennent à se détester ? Mystère, mystère…)

Ici, vous n’aurez pas affaire au combat du bien contre le mal, mais bien du mal contre le « mal absolu ». Et c’est là qu’est tout l’intérêt du roman: loin des héros des romans fantasy young-adult habituels, Eli et Victor sont de véritables « anti-héros », le genre de personnage qui ne vous laissera pas indifférent, et qui vous fera vous poser des questions sur votre propre morale. De plus, V.E Schwab nous livre un roman à la construction furieusement efficace: l’histoire alterne entre passé et présent, le mystère est parfaitement entretenu jusqu’à la toute dernière page sans pour autant ralentir le rythme. Bref, un vrai bon roman young-adult qui sort des sentiers-battus et tient ses promesses !

A partir de 14 ans

9782745997562-475x500-1

Rois de Cendres, de K. Ancrum aux éditions Milan, 16€90

August et Jack n’ont jamais fait partie du même monde. August est discret, alors que Jack est la star du Lycée. Pourtant, tous deux partagent bien des secrets, à commender par leur amitié qui remonte à l’enfance. Quand Jack semble envahi par des hallucinations inquiétantes, c’est le monde d’August qui s’effondre. Il réagit alors de la seule façon qui lui semble envisageable: en plongeant dans la folie de Jack.

« Roi de cendres » fait partie de ces romans pour lesquels je n’attendais rien de particulier, et qui s’est avéré être un véritable coup de cœur. Et je crois que pour véritablement l’apprécier, il faut se lancer sans en savoir trop. Alors je vous dirai juste ceci: Jack et August vous embarquent avec eux pour un voyage aux portes de la folie, où chacun va devenir le seul point d’ancrage de l’autre… Un roman profondément hypnotique, dont on ne ressort pas indemne.

(Et puis impossible de ne pas citer le travail éditorial qui fait de ce roman un véritable objet livre: plus vous suivrez Jack et August sur le sentier de la folie, plus vous verrez les pages du roman noircir au fur et à mesure… fascinant !)

A partir de 14 ans

 

Estelle

Publicités

Marie et Bronia le pacte des soeurs

IMG_3108

Marie et Bronia, Le pacte des soeurs

de Natacha Henry aux éditions Albin Michel (14€)

 

Fin du XIX ème, Marie et Bronia, deux sœurs vivant dans une Pologne occupée par les russes, scellent un pacte pour poursuivre leur rêve. La Russie interdisant aux femmes de faire des études supérieures, elles partiront l’une après l’autre à la Sorbonne à Paris. Pendant que Bronia étudiera la médecine, Marie subviendra à ses besoins en travaillant en tante que gouvernante. Au retour de sa sœur, Marie pourra à son tour partir pour étudier la physique-chimie.

Natacha Henry invite à un portrait croisé de 2 jeunes femmes émancipées  qui sans l’aide de l’une et l’autre n’auraient jamais pu concrétiser leur rêve. Déterminées, courageuses, combattives et solidaires, Marie Curie et Bronia Dluska,  graveront leur nom dans l’histoire des sciences et la grande Histoire.

Un roman passionnant, inspirant et riche en informations nous plongeant dans l’intimité de ces deux sœurs au destin extraordinaire et scellé l’un à l’autre.

 

A partir de 12/13 ans

Anne-Rozenn

 

The sun is also a star

The sun is also a star de Nicola Yoon, aux éditions Bayard. (16.90 euros)

Résultat de recherche d'images pour "the sun is also a star"

 

Daniel, 18 ans, fils de Coréens immigrés, est destiné à entrer à Harvard et à suivre un parcours professionnel brillant et déjà tracé. Il est passionné de poésie et croit dur comme fer au destin. Il va croiser le chemin de Natasha, 17 ans, arrivée de Jamaïque il y a dix ans avec sa famille; ils sont sans-papiers, et ce soir, ils devront quitter les Etats-unis pour toujours. S’il croit au destin, elle ne croit qu’en la science. Il ne leur reste que 12 heures pour se rencontrer, apprendre à se connaître, et s’aimer.

Le compte à rebours est lancé…

 

Si je n’ai pas été totalement convaincue par le premier roman de l’auteur, à savoir « Everything Everything », j’ai tout de même décidé de lui laisser une seconde chance avec « The sun is also a star », et j’ai bien fait.

On découvre donc Daniel et Natasha, qui ne semblaient absolument pas destinés à se rencontrer. Et pourtant, une succession d’événements, qui vu de l’extérieur paraissent complètement minimes, vont les amener sur la route l’un de l’autre. Le hasard ? Peut-être…Mais si c’était le destin ? et si chaque petit élément qui constituait nos journées, nos vies, était destiné à nous amener à un endroit bien précis ? Et si chaque personne croisant notre route jouait un rôle déterminant dans nos vies ? C’est ce que vont découvrir nos deux héros. Je me suis laissée complètement emporter par leurs histoires, d’abord personnelles, puis LEUR histoire, commune. L’auteur aborde le sujet de l’immigration, des origines et des racines de façon cohérente et profonde, avec une très belle sensibilité. Et puis les petits interludes sur l’histoire de certains personnages croisés au fil du roman apportent encore plus de force, et ont finis de me convaincre.

A partir de 14 ans

Estelle