Retour comité ados

IMG_3824.JPG

 

Anne a lancé ce comité avec Même pas en rêve de Vivien Bessières aux éditions du Rouergue. Malheureusement, elle n’a pas du tout réussi à entrer dans l’histoire, et n’a même pas réussi à aller jusqu’au bout. Elle a trouvé les personnages « froids » et même parfois « louches ». Elle n’a ressenti aucun attachement à eux, et est donc restée complètement en dehors de l’histoire.

Diane a enchaîné avec L’homme qui voulait rentrer chez lui de Eric Pessan aux éditions Ecole des loisirs. Elle a beaucoup apprécié ce roman, qui traite de sujets d’actualité bien traités, et elle a particulièrement aimé les côtés fantastiques et science-fiction qui se mêlent au monde réel.

Leïla nous a ensuite parlé de La fille du monstre de Florence Aubry aux éditions Gallimard jeunesse. Notre jeune lectrice a un avis mitigé sur sa lecture. Elle a trouvé le thème abordé plutôt intéressant, mais malheureusement elle a trouvé le tout un peu trop long à son goût. De plus, elle aurait voulu qu’il y ait d’autres personnages secondaires auxquelles elle aurait réellement pu s’attacher. Lecture en demi-teinte donc.

Léa a dans un premier temps lu 21 printemps comme un million d’étoiles de Camille Brissot, chez Syros, qu’elle a beaucoup aimé. Mais elle a tenu à nous parler d’avantage de son dernier gros coup de cœur, à savoir la trilogie Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous, de Nathalie Stragier, chez pocket jeunesse. Elle a trouvé l’histoire « hyper bien racontée », le décor très intéressant, et elle a aimé le fait que l’on passe d’une époque à une autre. Elle a également noté l’humour présent tout au long de cette série.

Apolline a enchaîné avec L’été où j’ai vu le tueur de Claire Gratias aux éditions du Rouergue. Elle a trouvé ce roman particulièrement addictif, cohérent, avec une intrigue intéressante et qui tient très bien la route. Elle recommande.

Pour continuer dans le policier/thriller, Antonin a lu et adoré Keep Hope de Nathalie Bernard aux éditions Thierry Magnier. Notre lecteur nous a décrit se roman comme étant « impossible à lâcher ». Il a adoré l’ambiance particulièrement en tension qui se dégage tout au long de la lecture, et a trouvé l’histoire « vraiment top ».

Gaël a conclut ce comité avec Héros de Benoit Minville aux éditions Sarbacane. Il a réussi à plonger immédiatement dans l’histoire, et a apprécié la dimension fantastique, même s’il a parfois trouvé l’atmosphère « bizarre ».

 

Estelle

Publicités