Comité ados octobre 2018

Le samedi 13 octobre au matin avait lieu le premier comité ados en demi-groupe. L’occasion pour ce nouveau groupe de faire connaissance et d’échanger sur les lectures empruntées la fois dernière !

 

IMG_3703

(cliquez sur les titres pour obtenir les résumés de chaque roman)

Anne, 13 ans, s’est lancée la première et nous a parlé du livre « le plus bizarre qu’elle n’ait jamais lu », à savoir  Le goût amer de l’abîme de Neal Shusterman aux éditions Nathan. On suit donc l’histoire de Caden, jeune adolescent de 15 ans atteint de schizophrénie. Le récit alterne entre des descriptions de sa vie réelle et de ce qui se passe dans sa tête, où il est passager d’un vaisseau rempli de monstres, et navigant sur l’océan déchaîné.  Elle a trouvé ce roman profondément déroutant, et bien qu’elle ait eu du mal à rentrer dans l’histoire, elle a adoré et a souligné la beauté de l’écriture. Elle a même tenu à nous lire à voix haute certains passages l’ayant profondément marqués.

Nathan (13 ans), lui, a passé un très bon moment avec la lecture de Signe particulier: transparente de Nathalie Stragier, chez Syros. Malgré le fait qu’il ait mis un peu de temps à entrer dans l’histoire, il a trouvé que c’était une lecture légère, et a particulièrement apprécié l’humour de certains passages.

Isia-Lou (13 ans) a poursuivi avec Tous les bruits du monde de Sigrid Baffert aux éditions Milan. Notre jeune lectrice a apprécié le fait que l’action se passe à une autre époque (début du 20e siècle), la notion de « voyage », ainsi que l’action riche en rebondissement. Cependant, elle regrette un manque de descriptions, qui l’a empêché de réellement se plonger dans le décor. De plus, elle a eu beaucoup de mal à s’attacher aux personnages principaux. En bref, il lui a manqué « un petit quelque chose » pour réellement apprécier sa lecture.

Antonin a dévoré Le dernier magicien de Lisa Maxwell, aux éditions Casterman. Il est très vite rentré dans l’histoire, et à beaucoup aimé l’action et le suspens présent tout au long du roman. L’opposition entre les deux mondes (le monde magique et le monde réel) lui a beaucoup fait penser à Harry Potter et aux Animaux Fantastiques.

Leïla, 13 ans, a lu d’une traite Point of view, de Patrick Bard aux éditions Syros. Elle a trouvé ce roman à la fois « hyper triste  » et « hyper intéressant ». Elle a été marquée par le rôle des parents, qui vont tarder à comprendre ce qui se passe dans la vie de leur fils. Elle recommande vivement ce roman, qui traite d’un sujet peu abordé dans la littérature jeunesse (comme se sont accordés à le dire tous les ados), et qui peut permettre de lever des tabous.

Gaël, 13 ans, s’est laissé embarquer en 2049, dans une ville complètement détruite par la dictature, avec Kaplan de Sébastien Gendron aux éditions Syros. Notre lecteur a bien aimé sa lecture. Il a trouvé qu’il était facile de rentrer dans l’histoire grâce à l’action bien présente.

Apolline (12 ans) nous a parlé de La vie dure trois minutes de Agnès Laroche, aux éditions Rageot. Elle a trouvé ce roman extrêmement touchant (surtout la fin, comme elle nous l’a précisé). Elle a beaucoup aimé le lien d’amitié entre les deux jeunes filles.

Salomé a adoré Coeur Battant de Axl Cendres aux éditions Sarbacane. Elle a énormément apprécié l’humour avec lequel l’auteur traite d’un sujet aussi important. Elle a trouvé les personnages à la fois drôles et touchants, en particulier celui de Jacopo, « vieux papy blasé et aigri » et celui d’Alice.

Léa, 13 ans, n’a pas pu être présente mais elle a quand même souhaité nous faire découvrir sa lecture en nous laissant une petite note. Elle a lu La fille d’avril, d’Annelise Heurtier aux éditions Casterman. « J’ai beaucoup aimé ce livre car l’histoire est prenante, on s’attache aux personnages. Je pense que tout le monde devrait lire un livre dans ce genre car c’est important de savoir notre passé pour ne pas reproduire plusieurs fois les mêmes erreurs. A cette époque, les femmes n’étaient pas libre mais en rêvaient. Je pense que surtout si l’on est une femme (ou un homme) il est important de savoir ceci. »

Pour terminer, les ados ont lancé la discussion sur une autrice qu’ils apprécient tous particulièrement: Cathy Cassidy. Ils se sont tous accordés pour dire que ses romans étaient toujours très bien écrits. Ils ont également soulevé le fait que chaque lecteur se retrouvera forcément dans l’un de ses personnages. Ils regrettent juste les couvertures faisant trop « petite fille », alors que ses romans peuvent se lire à tout âge, et sont aussi bien destinés aux filles qu’aux garçons. Et ma foi, c’était une bien chouette façon de conclure ce premier comité en leur présence !

 

Estelle

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s