Comité de lecture de mai

IMG_3577.JPG

Comme chaque mois, nos lecteurs ce sont réunis pour parler de leurs dernières lectures.

 

C’est Elisa (15 ans) qui a lancé ce comité avec « Butter » de Erin Lange aux éditions Ecole des loisirs. Il a tout essayé, rien n’y fait : Butter est malade de son poids. Et sa vie est devenu un enfer, avec les autres et avec lui-même. Alors, pour en sortir, il lance un défi désespéré sur Internet : le 31 décembre, en direct, il mangera, mangera, mangera, jusqu’à ce que tout soit terminé. C’est une lecture mitigé pour notre lectrice. Elle l’a trouvé un peu « plan-plan » et trop répétitif, et la fin pas assez surprenante à son goût. Cependant, elle a souligné le fait que c’est une lecture qui traite de sujet important, et qui peut faire réfléchir. Elle nous a ensuite parlé d’une de ses lectures personnelles: « Paris est tout petit ». Elle a beaucoup aimé ce roman, qui se concentre dans un premier temps sur l’histoire d’amour et dans un second temps sur « l’après bataclan ». Elle a également beaucoup apprécié l’écriture.

Mattéo (15 ans) a découvert « Emmurées » d’Alex Bell aux éditions Milan. Je passe mes vacances dans un lieu de rêve : un vieux manoir écossais. Un vieux manoir qui était auparavant une école pour filles où ont eu lieu de tragiques « accidents ». Mes cousins sont charmants : Cameron est taciturne, Piper est un peu trop parfaite, Lilia a une étrange phobie des os, même des siens. Et puis il y a Rebecca. Rebecca dont la chambre est remplie de vieilles poupées. Rebecca qui est morte. Rebecca qui est de retour par ma faute. Il a eu un véritable coup de cœur pour ce roman qu’il a dévoré d’une traite. Il a aimé les nombreux rebondissements et la fin surprenante. De plus, notre lecteur à pu rencontrer l’auteur au salon des Etonnants Voyageurs de Saint Malo. Il en a profité pour échanger avec elle et repartir avec une petite exclusivité qu’il nous a partagé: il y aura une suite, qui se concentrera sur l’origine des poupées Frozen Charlotte ! On a hâte ! Il a ensuite commencé « Qui ment » de Karen-M McManus aux éditions Nathan. Il ne l’a pas encore terminé mais est déjà bien accroché. Il nous en parlera lors du prochain comité.

Diane (13 ans) a lu « A l’étroit » d’Isabelle Vouin aux éditions Talents Hauts. Elle a apprécié sa lecture et plus particulièrement le personnage principal qui reflète bien les adolescents d’aujourd’hui. Elle a ensuite enchainé avec « Mes vies à l’envers » de Maxime Fontaine aux éditions Gulf Stream. En rentrant chez lui, Yohann Massart, jeune lycéen, se fait assassiner par trois personnes masquées. Parmi elles, il reconnaît sa petite amie. Mais, au lieu de mourir, son esprit remonte le temps, pour atterrir dans le corps d’un simple soldat de la Première Guerre mondiale. Complètement déboussolé, Yohann déserte son bataillon pour traverser la France du XXe siècle d’est en ouest et rejoindre son village natal dans l’espoir de comprendre ce qu’il lui arrive. Mais sur son chemin se dresse un nouveau trio d’assassins qui n’ont qu’un but : le faire disparaître. Elle a beaucoup aimé ce roman qu’elle a trouvé assez original et plein d’aventures.

C’est Vincent (13 ans) qui a clôturé ce comité avec « L’archipel – tome 1 » de Bertrand Puard aux éditions Casterman. Yann est la victime d’un business très lucratif : l’échange d’identités. Son malheur : être le sosie de Sacha Pavlovitch, le fils d’un puissant trafiquant d’armes franco-russe, qui a acheté sa tranquilité moyennant quelques millions de dollars. Tandis que Yann clame son innocence, Sacha se fait passer pour lui et découvre une vie paisible, sur une île paradisiaque du Sud de la France. Il a vraiment bien aimé ce premier tome, qui, malgré un point de départ peu original selon lui, a su le surprendre et le tenir en haleine jusqu’à la dernière page. Il a hâte de découvrir le tome 2. Il nous a ensuite partagé l’unes de ses lectures personnelles: « 100 000 canards par un doux soir d’orage » de Thomas Carreras aux éditions Sarbacane. Il ne s’attendait pas du tout à ça: à tel point qu’il n’a su nous dire s’il a aimé ou non. C’est un roman complètement déjanté, « gore », drôle, et très original. Il a aussi apprécié les nombreuses références de western et autres films.

Rendez-vous au mois de juin pour le dernier comité avant les grandes vacances !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s