Comité lecture ados d’avril 2017

Vous attendez avec impatience l’avis de nos ados sur leurs dernières lectures? Allez, hop, c’est par ici que ça se passe!

IMG_2739

Nous commençons par Baptiste (16 ans), qui est revenu sur sa lecture  » La maison des reflets » de Camille Brissot aux éditions Syros. Daniel a toujours vécu dans une Maison de départ, ces habitations qui depuis 2022 ressuscitent les morts grâce à des reflets en quatre dimensions. Son meilleur ami est un reflet et il ne connaît rien d’autre que ces 4 murs jusqu’à ce que son père lui demande de créer un environnement de fête foraine. Amené à sortir de la maison, il fera la rencontre de Violette, une première amie réelle. Baptiste a trouvé que le 1er tiers du roman tirait un peu en longueur et que l’ensemble manquait de densité. Le récit porte pour lui, trop d’importance sur l’échange de courrier entre Violette et Daniel et, regrette que l’idée « la maison des reflets » ne soit pas plus exploité. Peut-être que le roman conviendrait-il mieux à un lectorat plus jeune que lui, à partir de 12 ans.

Baptiste a ensuite évoqué une seconde lecture personnelle  « Le noir est ma couleur, le piège T5 » d’Olivier Gay aux éditions Rageot. L’occasion de revenir sur la série. Dans le premier tome, Alexandre la brut du lycée, fait la rencontre de Manon, qui cache une double vie : celle d’une ado ordinaire et celle d’être issue d’une famille de mages blancs. Lors d’une confrontation, elle se fait battre par un mage noir et détient depuis la puissance des 2 clans. Un langage ado, moderne, une action qui ne s’essouffle pas, et c’est un cinquième tome qui tient toutes ses promesses!

Diane (12 ans) avait emprunté « Le sorcières du clan du Nord, le sortilège de minuit » d’Irena Brignull aux éditions Gallimard Jeunesse. Poppy après avoir été renvoyée de nombreux lycées, intègre son nouvel établissement scolaire et fait la rencontre de Clarée, qui a du mal à se faire accepter par sa communauté secrète de sorcières. Elle deviennent vite inséparables. Mais le doute s’installe, Poppy découvre qu’elle provoque des phénomènes étranges, serait-elle une sorcière? Ce roman n’a pas emballé Diane.  Non pas qu’il soit mauvais, mais elle l’avait emprunté pensant se retrouver dans un univers complètement fantastique : avec  des mondes parallèles, des portails,… Le roman reste trop ancré dans la réalité par rapport à ses habitudes de lectures.

Elisa (13 ans) a lu « Emmy et Oliver » de Robyn Benwey aux éditions Nathan (à paraître le 13 avril). 10 ans après son enlèvement, Oliver, 17 ans est de retour. Emmy , sa meilleure amie d’enfance ne l’a jamais oublié. Que reste-t-il aujourd’hui de leur amitié après une si longue absence? Elisa a bien aimé cette histoire mêle des sentiments emmêlés au mystère de l’enlèvement d’Oliver.

Camille (13 ans) a débuté ses lectures par « Lucky Losers » de Laurent Malot aux éditions Albin Michel dont l’action se passe à Douarnenez. Sean, 17 ans, débarque en Bretagne suite à la séparation de ses parents, et intègre son nouvel établissement scolaire. Alors que des « fils à papa » l’humilient ouvertement, il décide avec ses copains de leur lancer un défi sportif. Une querelle d’ados qui se transforme en lutte des classes au sein de la ville qui souffre de différents plans sociaux. Camille pense que ce roman s’adresse à un lectorat un peu plus âgé. Il  sent le décalage entre lui et cet ado de 17 ans et, avoue trouver compliqué les notions  de « plans sociaux » et « luttes des classes ».

Camille a poursuivi par « Power Club » d’Alain Gagnol aux éditions Syros… et là coup de cœur! 2038, Anna, 17 ans, se voit offrir par ses parents, richissime, un bon d’adhésion au PowerClub. Une fois les boosters inoculés, et les tests passés, elle deviendra une Superhéroïne! Seulement, au moment de son intégration, un superhéros meurt de causes mystérieuses. Le « Powerclub » n’est sans pas aussi net qu’il n’y paraît. Un roman avec « un vrai superhéros, enfin! », avis positif partagé par Elisa, qui a également lu ce roman.  Un roman tout en action, dans lequel il a apprécié le retournement de situation de l’héroïne, qui au départ est en admiration devant ce club et voit son opinion évoluer.

Autre grand coup cœur « Les cinq éléments, la tablette d’émeraude » de Dan Jolley aux éditions Slalom, lu par Arthur (14 ans). Gabe vit sous les règles imposées par son oncle, déménagements réguliers, couvre-feux,… Lorsque celui-ci disparait, il découvre une tablette d’émeraude, le propulsant lui est ses amis dans un monde parallèle. Un roman qui enchaîne les actions, l’alternance entre fantastique et monde réel est également réussi. L’ensemble est bien dosé, pour une lecture accessible  et captivante.

Rendez-vous mi-mai pour de nouvelles lectures! 🙂

L’équipe jeunesse du Grenier

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s