Une belle rentrée littéraire dans la collection « Exprim » aux éditions Sarbacane

Et me voici de retour en librairie avec 2 très belles lectures de mes vacances.  Toutes les deux dans la collection « Exprim » aux éditions Sarbacane. Collection destinée aux ados.

Quelqu’un qu’on aime, de Séverine Vidal aux éditions Sarbacane (15€50)

IMG_1383

Matt découvre du jour au lendemain qui ‘il est le papa d’une petite fille de 1 an 1/2. Prêt à assumer ses responsabilités, cela tombe néanmoins très mal. Juste au moment, où il s’apprêtait à partir sur la route avec son grand-père, atteint de la maladie d’Alzheimer, pour refaire la tournée d’un crooner des années 50 : Pat Boone. Une chanteur bien meilleur qu’Elvis Pressley parait-il! Mais de ce voyage à 2 puis à 3, c’est à 5 qu’ils partiront. Suite à l’annulation du vol d’avion faute de mauvais temps, ils louent un petit camion, et deux passagers qu’ils ne connaissent pas s’ajoutent à ce voyage pour remplir le van, Antonia et Luke.

Ce roman intergénérationnel est réellement une belle histoire. Elle fait fait partie de ces histoires qui font du bien. Des  bons sentiments, oui, mais dans le bon sens du terme. En montant à bord de ce van, nous partons pour un road trip direction l’Ouest de Etats-Unis, et on aimerait bien y être avec eux, car ces personnages sont plus attachants les uns que les autres. Un roman humaniste qui nous pousse à faire confiance et à s’ouvrir à autrui.

A partir de 13 ans

Dysfonctionnelle d’Al Cendres aux éditions Sarbacane (15€50)

IMG_1382

La famille de Fidèle est un peu dysfonctionnelle, comme celle-ci se plait à nous le dire. C’est à dire une famille pas comme il faudrait : avec un père kabyle dégainant son arme à la moindre réflexion déplaisante dans son bar et faisant quelques allers-retours en prison, car comme il dit « il était au mauvais endroit au mauvais moment », et une mère polonaise rescapée des camps  de concentration  faisant régulièrement des séjours en hôpital psychiatrique et aimant par dessus tout la musique classique et les tableaux de Van Truc (Van Gogh). C’est avec ses 6 frères et sœurs, tous aux prénoms inhabituels : Jésus, Dalida, JR….. (mais n’allait surtout pas le faire remarquer au paternel), que Fidèle, grandit et nous fait découvrir son quotidien  un peu décalé. Son QI supérieur à la moyenne la fait intégrer un lycée prestigieux parisien, dans lequel elle va découvrir notamment ces premiers émois amoureux.

Un roman qui détonne par le ton. Humour et sensibilité s’y mêlent habilement. Le bar, avec ses clients, le patriarche, l’oncle ou encore la grand-mère Zaza et son accent à couper au couteau,  les 7 enfants, tous aux caractères bien définis et différents créent un portrait de famille atypique, farfelu et attachant. Fidèle préfère s’attacher aux moments joyeux de cette famille, s’attardant sur les situations et les scènes cocasses qui prêtent à sourire et esquive les épreuves, les familles accueil, la prison…

Axl Cendres nous offre un beau roman sur la famille, tout en y incluant d’autres notions comme la sexualité, les religions, l’engagement… En un un mot c’est un roman qui prône la différence.

A partir de 15 ans

La porte de la salle de bain de Sandrine BEAU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s